RHDP : les alliées jouent sur les nerfs

Dans la marche vers le parti unifié RHDP, la jeunesse du PDCI veut avoir son mot à dire.

La coalition au pouvoir (RHDP) depuis 2011 est à la croisée des chemins, confrontée à une montée de partisans, dans chaque camp, qui souhaitent conserver au détriment du parti unifié, leur parti d’origine. Les rappels incessants à l’ordre, ne freine guère les ambitions.

La perturbation allant à jusqu’à l’annulation de la réunion  du haut comité du Rassemblement des houphouetistes pour la paix et la démocratie (RHDP) le 11 janvier pourrait être la partie visible de l’iceberg des militants du PDCI qui ne souhaitent pas la naissance du parti unifié au détriment du plus ancien parti de Côte d’Ivoire. 

Le bâton et la carotte  Ayant réussi  à mettre sous l’éteignoir les autres partis de l’alliance, le RDR et le PDCI imposent leur diktat et leur calendrier parfois caché à une alliance de 12 ans qui prend de plomb dans l’ail au fil des ans et à la veille des rendez-vous électoraux.  Réduisant le débat politique national à l’alternance en leur sein,  chaque poids lourds de cette alliance ne cesse de lancer des pierres dans le jardin de l’autre tout en espérant le pousser à l’erreur. Au PDCI, alors qu’une partie de la jeunesse déroulait le tapis rouge pour la jeunesse du Front populaire ivoirien (FPI), une autre  sabrait le champagne avec la jeunesse du RDR et les jeunes des autres membres de la coalition. « Il est visible qu’il y a un double langage de part et d’autres, chacun attendant le moment fatidique pour sortir son joker » nous confie un cadre du PDCI. Pendant que se déroule ce jeu de « poker menteur »  la haute direction maintien son calendrier de création de parti unifié qui cette fois devrait voir le jour avant les élections locales couplées (municipales et régionales) qui devraient se tenir avant la fin du premier semestre 2018. 

Vœu pieu ? Après plusieurs reports,  toutes les difficultés n’ont pas encore été levées et « l’opposition est de plus en plus consciente qu’elle peut tirer le meilleur de ce blocage » explique toujours notre source au sein du PDCI qui se dit favorable à un rapprochement  avec la branche du FPI dirigée par Pascal AffiNguessan qui ne cesse des appels de pieds.  Moins à l’aise, le RDR tente de rassembler tous ses membres et des voix s’élèvent de plus en plus pour demander « le débat entre allié afin de clarifier les choses » comme le souhaite l’ex président de la jeunesse du RDR, YayoroKaramoko.

Ouakaltio OUATTARA

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 17/05/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Plaidoyer pour nos hôpitaux !

Alors que cette semaine nous nous intéressons à la politique des soins gratuits, la mort d’une enseignante à l’hôpital de la commune de Koumassi est venue remett...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité