Adjoumani Kobenan Kouassi Sur les traces de Félix Houphouët Boigny

Il est dans le collimateur de nombreux caciques du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) depuis qu’il s’est engagé à soutenir le projet du parti unifié initié par le Président de la République Alassane Ouattara. Mais le ministre Adjoumani n’en démord pas et poursuit sa croisade.

En se prononçant clairement en faveur de la création du parti unifié, le ministre des Ressources animales et halieutiques, Adjoumani Kouassi Kobénan, a jeté un pavé dans la marre du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) qui s’efforçait d’afficher depuis, l’image d’un parti où règne la discipline et où tous parlent le même langage. À coups de meetings de sensibilisation et d’explication sur les bienfondés de son choix pour le parti unifié, le député de Tanda est plus que déterminé à aller au bout de son projet. Et même si ses camarades de parti et lui, partageant la même vision, n’ont pas pu faire pencher la balance de leur côté lors du dernier bureau politique du PDCI RDA, Adjoumani n’en a rien perdu de sa superbe avant de lancer un nouveau courant politique au sein de son parti. Dénommé  « Sur les traces de Félix Houphouët Boigny ce « mouvement qui n’est ni un parti politique, ni une dissidence au sein du PDCI » et qui vise à « rassembler les enfants d’Houphouët Boigny, apparaît comme la seule alternative capable de maintenir la paix et la stabilité dans notre pays » a rassuré l’initiateur du projet, sans que cela n’empêche la tension de monter d’un cran au sein du vieux parti.

Défiance L’ancien vice-président du bureau exécutif national du Mouvement des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire (MEECI) est un habitué des bras de fer politique. Connu pour ne pas avoir sa langue dans la poche, il s’était déjà retrouvé aux prises avec l’ex-président Laurent Gbagbo qui l’avait assigné en justice, le 25 juillet 2005, pour délit « d’offense au chef de l’État ». Un procès qui aura trainé en longueur sans jamais arriver à son terme. Diplômé d’une licence en Lettres modernes et de linguistique appliquée et d’un Certificat d’aptitude pédagogique à l’enseignement secondaire, ce « Normalien » natif d’Amanvi est député a l’Assemblée nationale depuis 1995 et a réussit à se faire réélire de façon continue jusqu’à la législature actuelle. Entré au gouvernement pour la première fois en 2002 pour le même poste de ministre chargé des Ressources animales et halieutiques, Adjoumani Kobénan Kouassi, 55 ans, est le plus ancien ministre encore en poste. La bataille pour l’avènement du parti unifié apparait aujourd’hui pour lui comme le combat à quitte ou double qui pourrait freiner sa carrière politique.

Malick SANGARÉ

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 15/11/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink satış evden eve nakliyat halı yıkama bmw yedek parça hacklink panel hacklink panel