Visite d’État dans le Moronou : À Arrah, Alassane Ouattara promet de satisfaire les doleances des populations

Le chef de l’État de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara était ce jeudi 10 septembre 2020 dans le département d’Arrah dans le cadre d’une visite d’État de quatre jours qui a démarré hier mercredi 9 septembre à Bongouanou.

À Arrah, c’est l’esplanade du centre culturel de la ville qui a accueilli le meeting. Population, cadre du département, autorités religieuses et coutumières ont pris d’assaut cette place pour témoigner de leur gratitude au chef de l’État pour cette première visite historique dans leur département.

C’est sous le coup de 12 heures que le président Alassane Ouattara fait son apparition sur le lieu du meeting après avoir mis sous tension le village d’Assiékro.

La maire de la ville d’Arrah, Mme Arlette Badou N’Guessan, a dans son allocution manifestée au chef de l’État sa joie et celle des populations de sa visite qui est une grande première pour tout le département d’Arrah. « Depuis 2001, les actes concrets que vous posez dans notre quotidien nous rappellent sans cesse que vous nous portez dans votre esprit aussi bien que dans votre cœur (…) vos actes parlent mieux et plus que les propos qui animent mon discours. Car vos œuvres ont précédé à Arrah », a-t-elle déclaré.

À sa suite, le député d’Arrah, l’honorable Siméon Boni Ané par ailleurs porte-parole des populations, a d’abord rappelé le passé glorieux de la ville d’Arrah, notamment le premier prix national de l’édition de la Coupe nationale du progrès remporté en 1974 ou encore la distinction d’un fils du département, M. Ahouo Tanoh au rang de chevalier dans l’ordre du mérite agricole pour avoir été le 2è meilleur producteur de cacao en décembre 2019 au salon international de l’Agriculture et des ressources animales. « À Arrah, nous avons fait du travail une vertu, presque une religion et cela depuis toujours », a-t-il dit.

Pour ce qui est des doléances, le député dudit département, a souhaité la construction d’un établissement de formation professionnelle dédiée aux métiers de l’agriculture. Dans le domaine de la santé, la mise aux normes de l’hôpital général d’Arrah, puis du renforcement de l’hydraulique villageoise améliorée et la dotation des gros campements en pompes à motricité humaine, ainsi que la construction d’un château d’eau de grande capacité dans la commune d’Arrah. En matière d’infrastructures routières, le porte-parole des populations a souhaité le bitumage de 15 km de voirie dans la ville et celui de l’axe routier qui part de la scierie Cardonat au carrefour Kregbé qui permettra le désenclavement significatif du département. « Toutes ces doléances, nous sommes convaincus que vous nous donnerez une suite favorable ».

Prenant la parole, le chef de l’État, Alassane Ouattara, c’est d’abord réjoui de sa visite dans le département d’Arrah, tout en indiquant que les visites d’état sont des symboles forts de sa gouvernance. « Cela me permet de toucher du doigt les attentes des populations et de répondre à leurs attentes », a-t-il précisé. Pour cela, il a indiqué aux populations avoir pris note de leur doléance et instruit le Premier ministre Hamed Bakayoko ainsi que les ministères concernés a lui faire un retour dans les plus brefs délais. « Je suis venu vous dire que nous sommes avec vous. Je suis venu vous dire que l’État ne vous abandonnera jamais », a rassuré le président Alassane Ouattara.

Par ailleurs, à quelques semaines des élections présidentielles du 31 octobre prochain, il a exhorté les populations de la ville à la préservation la paix.

Mais bien avant, les populations du département ont offert des présents au président, à la première Dame et au Premier ministre, composés d’attributs royaux, de bétail et de vivriers. À son tour le chef de l’État leur a offert une enveloppe de 12,5 millions bien repartie. L’État de Côte d’Ivoire lui par contre à offert 10 véhicules neufs aux autorités préfectorales et sous-préfectorales du département pour le renforcement des capacités de l’administration.

Anthony NIAMKE, envoyé spécial dans le Moronou

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 17/09/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

De la peur à la banalisation

La Côte d’ivoire compte aujourd’hui près de 20 000 cas confirmés de Covid-19, 18 000 malades guéris et moins de 120 décès. Avec un taux de létalité de 0,6% et un taux de guérison de 92%, la pandémie n...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité