FPI : Vers la réunification ?

Alors que personne, même au sein du FPI, ne s’y attendait, Laurent Gbagbo a reçu en catimini Pascal Affi N’Guessan à deux reprises en 48 heures. Une nouvelle donne avec laquelle il faudra compter en 2020.

Les 3 et 4 janvier, alors qu’un fort harmatan souffle sur Abidjan, à Bruxelles les portes de la résidence où loge Laurent Gbagbo s’ouvrent à deux reprises pour Pascal Affi N’Guessan, Président du Front populaire ivoirien (FPI). Une grande victoire pour un Affi N’Guessan mis en minorité et combattu au sein du FPI. Laurent Gbagbo, qui lui avait imposé de démissionner de la tête du parti, qu’il a fondé, a dû revoir sa posture. Pour la première fois depuis qu’il est en Belgique, l’ex Président ivoirien a reçu un acteur politique sans y associer Assoa Adou. Une sorte de « dialogue direct » entre les deux hommes, qui intervient dans un contexte où le FPI se dirigeait inéluctablement vers un tricéphalisme.

Demi-victoire Le communiqué des services de Pascal Affi N’Guessan se contente juste d’informer les militants de la rencontre, sans entrer dans les détails. « Le vendredi 3 et le samedi 4 janvier 2020, à sa demande, le Président du FPI Pascal Affi N'Guessan a été reçu à Bruxelles par le Président Laurent Gbagbo », résume le document. Une victoire pour Affi, qui, malgré de nombreux revers, n’a pas baissé les bras. Et de quoi prendre à contrepied partenaires et adversaires, tant internes qu’externes. Laurent Gbagbo, confiné et presque hors-jeu, veut-il jouer la carte de l’apaisement au sein de son parti ? Face à l’immobilisme du FPI, et avec en ligne de mire une Simone Gbagbo qui donne de plus en plus de la voix et a des intentions pour 2020, l’union s’impose. « Le FPI ne jouera pas les seconds rôles en 2020 et l’unité du parti s’impose à tous les camps et à tous les militants » se réjouit un cadre proche d’Affi N’Guessan, selon lequel d’autres rencontres devraient suivre. Mais « il ne faut pas crier victoire trop tôt », avertit un autre cadre du FPI, visiblement gêné par cette rencontre, dont il n’a eu écho que par voie de presse. « Ce n’est pas la première fois que Laurent reçoit un acteur politique ivoirien. Rien, en l’état actuel, ne montre qu’il a retiré sa confiance à Assoa Adou au profit d’Affi », explique ce dernier.

Yvann AFDAL

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 02/07/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité