RHDP : Le forcing du RDR

La haute direction du RDR espère convaincre le PDCI avant la fin avril.

Face aux hésitations de son allié du PDCI, le RDR ne veut plus perdre de temps. Ayant rallié les autres partis du RHDP à sa cause, le parti d’Henriette Dagri Diabaté veut passer à la vitesse supérieure.

Le Rassemblement des républicains (RDR) ne veut plus perdre du temps. Entre politique de reconquête de ses militants et consolidation de l’alliance du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), il joue une sorte de course contre la montre. Le 5 avril, lors de son bureau politique, le RDR devrait appeler à un congrès extraordinaire, afin de lancer son offensive pour la création du parti unifié avant les élections locales, prévues pour fin juillet.

Irréversible ? À la rue Lepic, on est de plus en plus convaincu que la direction est résolument tournée vers la création d’un parti unifié au sein du RHDP et veut se donner tous les moyens d’y parvenir. La seule inconnue est de savoir si cela sera avec ou sans le PDCI. Les oreilles tendues vers les Présidents Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié, les cadres du RDR pèsent de toutes leurs forces au Comité de haut niveau pour convaincre les membres du PDCI qui y siègent. Le 17 mars dernier, à la veille de la signature du manifeste du parti unifié, le PDCI, réticent et traversé par plusieurs courants, avait souhaité plus de temps, mettant en cause certains points du manifeste. Le RDR en tête, les autres partis de l’alliance (UDPCI, MFA, PIT, UPCI) se disent pourtant prêts à aller au parti unifié « sans conditions » et dans les termes « prévus dans le manifeste », inaccessible au grand public. Après ce volte face du PDCI, le RDR, selon certains de ses cadres, n’écarte pas la possibilité d’y aller sans lui. « Ils sont les seuls qui hésitent. Les autres partis s’impatientent. Il faut mettre fin à l’incertitude qui perdure », estime un élu du RDR favorable à la création d’un groupe parlementaire RHDP, ce qui devrait donner un coup de fouet à cette dynamique. Mais les réticences ne sont pas uniquement du côté du PDCI. La direction du RDR, qui souhaite rallier le maximum de ses militants à cette cause, trébuche sur certaines résistances, qui pensent que leur parti est la principale force politique du pays et « n’a pas à faire de courbette au PDCI ».

Ouakaltio OUATTARA

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 14/06/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Premier ou troisième mandat ?

Longtemps avant l’élection présidentielle de sortie de crise, en 2010, l’on en connaissait les candidats. Pour celle de 2020, il va falloir patienter. Face aux ambitions dive...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité