PDCI : on déroule le rouleau compresseur

Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) ne souhaite pas connaitre la scission que connaissent la plupart des partis politiques depuis la fin de la crise en 2011. Tiré par certains de ces cadres pro-RHDP, Henri Konan Bédié, président du PDCI, a décidé de prendre le taureau par les cornes. Tout en annonçant un congrès extraordinaire pour le 15 octobre, alors que les regards seront tournés vers les résultats des élections locales, il ne veut pas laisser de repos à sa distance interne. « Il s’agira pour tous les militants et cadres de faire le choix entre le PDCI et le RHDP. Après ce congrès, nous ne tolèrerons plus des immiscions intempestives de la justice dans nos affaires internes » lâche un cadre du PDCI. Ce congrès devrait se pencher sur le cas de plusieurs élus et ministres issus de ce parti et qui défient depuis peu les décisions des bureaux politiques. Une trentaine de cadres sont concernés et la liste pourrait être allongée après les élections municipales, plusieurs candidats du PDCI ayant opté pour le RHDP. Ce congrès extraordinaire devrait également permettre au PDCI d’accentuer ses appels du pied vers d’autres partis et/ou forces politiques pour une nouvelle alliance afin de porter ce parti au pouvoir en 2020 comme le souhaite ses militants. Henri Konan Bédié, confortablement assis dans le fauteuil de président jusqu’aux élections d’octobre 2020, en profitera pour resserrer les rangs et lancer sa machine.

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 18/10/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité