Elections sénatoriales : La caution fixée à un million

Promulguer le 14 février par le président de la République Alassane Ouattara, l’ordonnance relative à l’élection des sénateurs en Côte d’Ivoire à fixer la caution à un million de francs CFA pour tout candidat qui s’inscrit sur une liste de candidature bloquée sans panache ni préférentiel.

« Aucune liste de candidature à l’élection des sénateurs ne peut être acceptée si elle  ne comprend deux candidats », fait savoir l’ordonnance, ajoutant que les candidatures sont transmises à la Commission électorale indépendante (CEI) au plus tard 15 jours avant le début du scrutin et elle dispose d’un délai de cinq jours à compter de la date de dépôt pour arrêter et publier la liste des candidatures retenues.

Notons que toute candidature dont la composition du dossier n’est pas conforme aux dispositions de la présente ordonnance est rejetée par la CEI et le Conseil constitutionnel, le juge du contentieux électoral, peut être saisi par le candidat ou le parti ou groupement politique qui a parrainé sa candidature dans un délai de trois jours à compter de la date de notification de la décision de rejet. « Le Conseil constitutionnel statue dans un délai de trois jours à compter du jour de sa saisine », précise l’ordonnance.

Beneris OBEI     

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 21/06/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Premier ou troisième mandat ?

Longtemps avant l’élection présidentielle de sortie de crise, en 2010, l’on en connaissait les candidats. Pour celle de 2020, il va falloir patienter. Face aux ambitions dive...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité