Affaire Laurent Gbagbo : Pas de décision avant octobre

Prévue pour se tenir les 27 et 29 mai, l’audience en appel devant la Chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI) a été reportée à une date ultérieure, sans précision sur sa nouvelle programmation. Les avocats de la défense, qui s’opposaient à une séance en vidéoconférence, espèrent avoir le plus rapidement possible une nouvelle date, proche, mais après la crise sanitaire. Les juges de la CPI devraient quant à eux prendre leurs vacances et revenir en octobre prochain. Une telle donne n’arrange pas les affaires de Laurent Gbagbo et d’Henri Konan Bédié, son nouvel allié, et laisse le champ libre à Pascal Affi N’Guessan. Tout en indiquant qu’il continue le dialogue avec Laurent Gbagbo, le président de l’autre tendance du FPI continue de se préparer pour l’élection présidentielle et ne « compte pas avaler du Gbagbo dit », explique-t-on autour de lui. D’ailleurs, au Front populaire ivoirien, le calendrier n’a pas changé. Pascal Affi N’Guessan est d’ailleurs présenté comme le candidat pour la présidentielle à venir, « sauf changement de dernière heure ». Un changement qui pourrait intervenir lieu si le congrès mixte de ce parti se tient avant l’élection présidentielle. Henri Konan Bédié, qui compte sur un appel d’un « Laurent Gbagbo libre » en faveur du PDCI, pourrait revoir ses calculs et penser à un plan B. Cette nouvelle équation devrait peser lourdement dans la balance du choix du candidat du PDCI, qui sera connu d’ici la fin juin.

Yvann AFDAL

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 28/05/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

L’après coronavirus

La crise inédite résultant de la pandémie du coronavirus devrait inciter les acteurs du monde globalisé à jeter les bases d’un « nouvel ordre mondial &ra...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité