Tir à l’arc : La discipline se positionne peu à peu

Longtemps considéré comme une activité de loisir, ce n’est qu’à la fin des années 90 que le tir à l’arc ivoirien a réellement commencé à se structurer, avec la naissance officielle de la Fédération ivoirienne de tir à l’arc (FIVTA). Répondant présent aux Jeux olympiques Londres 2012, Rio 2016 et Tokyo 2021, le tir à l’arc est une discipline qui attire de plus en plus la jeunesse.

Le tir à l’arc est inscrit dans les pratiques ancestrales de l’humanité. La Côte d’Ivoire en a hérité avec les peuples sénoufo et lobi du nord du pays, réputés être de très bons archers. La Fédération mondiale de tir à l’arc (World Archery Federation) sera introduite en Côte d’Ivoire dans les années 80 par Joseph Meral Moukarzel, mais en tant qu’activité ludique dans les hôtels et sites touristiques. Plusieurs clubs sportifs dédiés à cette discipline vont voir le jour dans les grandes villes, notamment Man, Daloa, Korhogo, San-Pedro, Yamoussoukro et Jacqueville. Grâce à la naissance de la Fédération ivoirienne de tir à l’arc (FIVTA) le 30 avril 1999, la pratique connaît désormais une structuration.

Sport jeune S’il a fallu attendre 10 ans pour que le tir à l’arc soit reconnu comme un sport à part entière, c’est grâce à un important travail de sensibilisation mené par la fédération sur sa non dangerosité, ses bienfaits pour la santé et surtout ses valeurs olympiques (amitié, respect, excellence). « La Côte d’Ivoire compte aujourd’hui environ 400 licenciés et 13 clubs affiliés à la fédération, 6 à Daloa, 6 à Abidjan et 1 à Toupah (Dabou), ainsi que 3 autres en instance d’affiliation, Yamoussoukro, Tiassalé et Prikro », confie le Président de la FIVTA, Essis Mi-Carême. Avec un championnat national disputé en quatre étapes chaque année, une coupe nationale, une Supercoupe et un Grand prix international de Côte d’Ivoire, la discipline est de plus en plus la chasse gardée des jeunes. En témoigne la médaille d’Or obtenue par l’Ivoirienne Esmei Anne Marcelle Diombo, âgée de 16 ans, aux Jeux africains de Rabat en 2019. Elle s’est qualifiée pour les JO de Tokyo 2021. La fédération totalise 14 médailles en national et à l’international, dont 8 en Or et 5 en Argent. Toutes remportées par des jeunes qui constituent la relève des archers traditionnels ivoiriens.

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 22/10/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

De la peur à la banalisation

La Côte d’ivoire compte aujourd’hui près de 20 000 cas confirmés de Covid-19, 18 000 malades guéris et moins de 120 décès. Avec un taux de létalité de 0,6% et un taux de guérison de 92%, la pandémie n...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité