Rallye du Bandama 2018 : Stéphane Peterhansel sur le mythique parcours

La 44ème édition du rallye du Bandama donnera son top départ ce vendredi 23 février. Une édition spéciale qui verra la participation du Champion (13 victoires) du « Rallye Dakar », Stéphane Peterhansel.

Le rallye du Bandama 2018 sera lancé le vendredi 23 février au pied de la basilique Notre Dame de la Paix de Yamoussoukro. Une 44ème édition au goût particulier puisqu’elle enregistrera la présence du recordman français du « Rallye Dakar », Stéphane Perterhansel parmi les 36 équipages inscrits pour la première étape du Championnat des Rallyes de terre d’Afrique (ARC), ouverture de la saison nationale 2018. Une participation qui rehausse l’image de cette compétition qui avait un peu perdu de son charme.

Challenge Comptabilisant treize victoires au Rallye Dakar, six en catégorie moto (1991, 1992, 1993, 1995, 1997 et 1998) et sept en automobile (2004, 2005, 2007, 2012, 2013, 2016 et 2017), « Monsieur Dakar » (surnom de Stéphane Peterhansel), souhaite vivre une autre expérience en Afrique, celle du rallye Bandama « J’aime le sport mécanique, j’aime les rallyes et j’aime découvrir de nouveaux pays et des nouvelles compétitions. Pour moi, le rallye du Bandama est une légende. C’est un vieux rallye, qui a été connu il y a 30 ou 40 ans, et j’ai bien envie de le découvrir par passion et par plaisir de piloter dans un nouvel environnement », a-t-il dit à JDA. Pour le Président de la Fédération ivoirienne de sports mécaniques, Alain Ambrosino, depuis 2011, la participation de certaines icônes mondiales au rallye du Bandama, est la preuve que cette compétition a encore de beaux jours devant elle. Le champion français fera équipe avec son épouse et co-pilote, Andréa Mayer. Ils devront affronter le parcours mythique du Bandama qui s’étend sur 500 km de pistes. « Nous ne sommes pas venus battre quelqu’un, mais prendre un maximum de plaisir », lance-t-il. Si pour le champion en titre du Rallye, Moriféré Soumahoro, la participation du pilote français à cette compétition est un honneur, il n’en demeure pas moins que le niveau sera très élevé. Comptant bien conserver son titre, il sait que le challenge est grand pour tous les pilotes et que seule l’expérience du terrain fera la différence. Stéphane Peterhansel rêve lui aussi d’ajouter le trophée du Bandama à son large palmarès.

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 18/10/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité