Réouverture de la piscine d’État : Une aubaine pour la FINS

Après des années de quasi-inactivité, la fédération de natation peut compter sur cette infrastructure réhabilitée pour se relancer.

La piscine d’État de Treichville, fermée depuis longtemps pour travaux, sera de nouveau opérationnelle à partir du 24 mai prochain. Une véritable bouffée d’oxygène pour la Fédération ivoirienne de natation et sauvetage, qui se jettera de nouveau à l’eau.

La piscine d’État de Treichville va retrouver son effervescence à partir du jeudi 24 mai 2018. Fermée depuis 2014 pour des travaux de réhabilitation, elle sera de nouveau opérationnelle après son inauguration par le patron du Sport en Côte d’Ivoire, le ministre François Amichia. « Sauf changement de dernière minute, la cérémonie officielle de livraison est prévue pour le jeudi 24 mai 2018. Les travaux sont terminés, tout est prêt », a déclaré la Directrice de l’Office national des sports (ONS), Mme Yoda née Mariam Koné. Si elle a tenu à être très précise, c’est parce qu’en octobre dernier la réouverture du seul bassin pouvant accueillir des compétitions de natation de haut niveau en Côte d’Ivoire avait été annoncée pour décembre 2017. Après plusieurs années d’attente, la Fédération ivoirienne de natation et sauvetage (FINS) pourra donc désormais reprendre ses activités, qu’elle avait mises en veilleuse à cause du manque d’infrastructures adéquates.

Retour au bassin Si le retard accusé dans la réhabilitation de la piscine d’État de Treichville est imputé aux entreprises sélectionnées pour les travaux, le Président de la Fédération ivoirienne de natation et de sauvetage (FINS), Serge Yvon Vremen, est tout de même heureux de cette annonce de réouverture. « C'est un énorme soulagement pour nous, dirigeants fédéraux, et surtout pour nos athlètes, qui retrouveront leur piscine aux normes internationales », a-t-il déclaré. Après quatre ans de fermeture, la discipline a été freinée dans sa politique de repositionnement et de vulgarisation auprès des populations. « Nous allons ressortir les dossiers, relancer le championnat national, réorganiser les clubs et poursuivre notre politique de détection de talents locaux », a ajouté M. Vremen. Nonobstant cette pause, les nageurs ivoiriens n’ont pas pour autant chômé. En mai 2016, les Éléphants nageurs ont raflé 18 médailles, 5 en or, 8 en argent et 5 en bronze lors du Championnat d’Afrique de la Zone 2, au Sénégal. Avec la reprise prochaine des compétitions nationales et probablement internationales en terre ivoirienne, le Président de la fédération peut rêver de battre de nouveaux records.

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 13/12/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Pacte mondial sur la migration, et après ?

Le Pacte mondial sur la migration des Nations unies, qui a soulevé les critiques des nationalistes et des partisans de la fermeture des frontières, a été formellement appro...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité