Lewis Hamilton : Le pilote veut rouler plus vite que le racisme

En dépit d'une saison secouée par la pandémie de Covid-19, le pilote anglais de Mercedes Lewis Hamilton est parvenu à égaler le record de Michaël Schumacher après avoir décroché un septième titre mondial il y a quelques jours. Au-delà de ces nouveaux lauriers, le pilote de F1 s’est investi d’une nouvelle mission, défendre l’égalité des races.

En remportant le 15 novembre dernier, le Grand Prix de Turquie d’Istanbul et en s’adjugeant par la même occasion son septième titre de champion du monde, le pilote britannique de Mercedes Lewis Hamilton rejoint l’Allemand Michaël Schumacher dans l’histoire de la Formule 1. C’est une 94ème victoire qu’il vient d’ajouter à son incroyable palmarès. Avec sept couronnes mondiales, Hamilton a désormais les yeux tournés vers d’autres batailles et s’est découvert une conscience politique forte pour la défense de l’égalité entre les races.

Combattant noir Premier pilote noir de l’histoire de la catégorie reine du sport automobile (né de parents originaires de la Grenade, avec une mère blanche, qui ont divorcé quand il avait 2 ans), la star de Mercedes a régulièrement évoqué le racisme auquel il a été confronté dès son plus jeune âge. Lewis Hamilton a donc décidé d’être très actif dans la lutte contre ce fléau. Il l’a fait savoir publiquement après la mort de George Floyd des mains de policiers des États-Unis, en mai dernier. Pointé du doigt pour sa manière de sensibiliser la Formule 1 contre le racisme, le pilote avait répondu sur sa page Instagram en ces termes : « c’est un combat pour l’égalité, il ne s’agit pas de politique ou de promotion ». Cette cause, Lewis Hamilton compte bien la mener du haut de son grandissime palmarès dans cette discipline sportive, majoritairement dominée par les Blancs. Il est même déjà parvenu à lancer une commission en Grande-Bretagne, pour encourager la diversité dans le sport automobile. Bien avant tout cela, le pilote de 35 ans s’était affiché en défenseur de la cause animale et de l’environnement, renonçant même à son jet privé et devenant vegan. Désormais, son septième titre mondial en poche, le Britannique compte bien ne pas en rester là et évoque son « envie de rester pour combattre le racisme et rendre la Formule 1 durable ».

Anthony NIAMKE

 
 
 

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 26/11/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Le « New deal »

Le « New deal »

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a une nouvelle fois plaidé mardi pour un « New deal » au niveau international et un nouveau co...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité