La victoire seule option des éléphants

Les éléphants de Côte d’Ivoire devront se surpasser dans ce match pour récolter les trois points face au Mali

En terre malienne, les Éléphants jouent leur qualification pour le Mondial russe de 2018, ce vendredi 6 octobre au Stade du 26 mars de Bamako. Et la seule option pour être du voyage sera de battre les Aigles.

Le Mali face à la Côte d’Ivoire, c’est l’affiche du vendredi 6 octobre, comptant pour la cinquième journée des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018 en Russie pour le groupe C. Une affiche pas étrangère aux adeptes du football, puisque les deux nations n’en sont pas à leur première confrontation continentale. L’enjeu de cette rencontre est énorme pour la Côte d’Ivoire, qui joue son avenir quant à sa participation à l’expédition russe. Selon les spécialistes du ballon rond africain, le déplacement des Ivoiriens au pays de Soundjata Keïta s’avère périlleux, car les Aigles, très mal classés, joueront leur va-tout.
Objectif « 3 points » A ce stade, plus besoin de sortir les calculettes. La Côte d’Ivoire doit impérativement battre le Mali et empocher les trois points du match, synonymes d’une option sérieuse pour la qualification à son quatrième Mondial (après 2006, 2010 et 2014). Dans leur groupe, les Éléphants sont leaders avec 7 points au terme de la 4è journée, malgré une défaite (1 - 2) à domicile face au Gabon. Le Maroc (6 points), deuxième, pourrait, en cas de victoire, reprendre la première place aux Ivoiriens. Lors de la sixième et dernière journée, en novembre prochain, les Éléphants croiseront le fer avec les Lions de l’Atlas. L’heure n’est donc plus à la légèreté et Marc Wilmots doit réagir tactiquement s’il tient à rester à la tête de l’encadrement technique des Éléphants.
Equipe décimée Lors de sa conférence de presse d’avant-match, le lundi 2 octobre à Abidjan, l’entraineur belge a présenté une équipe ivoirienne affectée par de grosses défections, dues à des blessures. Il s’agit des absences de Wilfried Zaha, Seydou Doumbia, Max Gradel, Bony Wilfried, Gervais Kouassi, AdamaTraoré et Jean Michael Seri. Une situation compliquée pour Wilmots, qui reste cependant optimiste quant à une victoire. « Nous allons faire plus que tout pour gagner », a-t-il lancé avec assurance. Avec le retour en sélection de l’attaquant Jonathan Kodjia, après plusieurs mois de blessure, sa première sélection sous l’ère Wilmots, le succès est possible avec le soutien de Roger Assalé,  Salomon Kalou et Maxwell Cornet, buteur face au Gabon.
Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 14/12/2017
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Yamoussoukro : À quand le transfert effectif ?

La ville de Yamoussoukro n’est en réalité la capitale politique de la Côte d’Ivoire que de nom et sur papier. Du Président Henri Konan Bédié &agrav...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité