JournÚe mondiale de la culture africaine : La C˘te dĺIvoire cÚlŔbre lĺÚvŔnement

Ce dimanche 24 janvier 2021 se tiendra la deuxiŔme Údition de la JournÚe mondiale de la culture africaine et afro-descendante. Un ÚvŔnement de grande envergure. Le Palais de la culture sĺapprŕte Ó cÚlÚbrer cette journÚe en prÚsence de son initiateur principal, Jhon AyitÚ Dossavi.

L’UNESCO a proclamé le 24 janvier Journée mondiale de la culture africaine et afro-descendante, à l’occasion de sa 40ème session de sa Conférence générale, en 2019. Cette journée célèbre les nombreuses cultures vivantes du continent africain et des diasporas africaines dans le monde entier et les promeut comme un levier efficace au service du développement durable, du dialogue et de la paix. En tant que source riche du patrimoine mondial commun, la promotion de la culture africaine et afro-descendante est indispensable pour le développement du continent et pour l'humanité en général. Pour cette deuxième édition, la Côte d’Ivoire a choisi de mettre en avant la promotion de la culture auprès des populations. Pour cela, ce dimanche 24 janvier, les festivités auront lieu au Palais de la culture de Treichville en présence de M. Jhon Ayité Dossavi, Président du Comité de mobilisation de la Journée mondiale de la culture africaine (JMCA).

Initiative culturelle « C’est une belle initiative, dont l’objectif premier est d’amener les Africains à s’intéresser davantage à leur culture. Il faut absolument qu'ils se l’approprient et qu’ils en soient fiers. La culture africaine est riche dans sa diversité. C’est notre identité, notre référentiel, le substrat par lequel le développement sera durable en Afrique. On ne peut pas concevoir un modèle de société et mettre son référentiel en marge. L’objectif de cette journée est donc d’établir une relation fusionnelle entre les Africains et leur culture », explique le Directeur de la Francophonie et de la coopération culturelle au ministère de la Culture et de la Francophonie, Florent Galaty. Au menu, des danses, une parade des communautés africaines en costumes et attributs culturels et une caravane animée dans la matinée. Un concert en soirée marquera la fin des festivités. La Côte d’Ivoire compte d’ailleurs institutionnaliser la Journée du 24 janvier. « C’est une perspective à laquelle on ne peut que donner suite. Dans la vision de rendre la culture africaine beaucoup plus populaire, il faut absolument que ce champ d’événements culturels soit connu par la base, toutes les communautés dans leur diversité. Plus nous parviendrons à établir une relation entre les différentes communautés, plus nous comprendrons que la culture rythme notre quotidien et, tout doucement, nous arriverons à atteindre nos objectifs », souhaite M. Galaty.

Anthony NIAMKE

└ LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 25/02/2021
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Enquŕte et chÔtiments

85 morts, 484 blessés, 225 personnes interpellées, 176 inculpées et 45 placées sous mandat de dépôt : c’est le triste bilan des violences survenues ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité