Coupe du monde : Le Maroc dans l’histoire malgré les embûches

C’est l’équipe surprise de cette Coupe du monde, ou du moins du Final 8 de la compétition. Si plusieurs cadors sont au rendez-vous, le Maroc est la sélection que l’on n’attendait pas à ce stade.

Les Marocains se sont révélés solides, efficaces et pragmatiques. Solides car la formation entrainée par Walid Regragui est parmi les quarts de finalistes celle qui a la meilleure défense, avec 1 seul but encaissé depuis le début de la compétition. C’était lors de la victoire 2-1 face au Canada. Le Maroc aura bien besoin de ces vertus défensives pour espérer un nouvel exploit. Cette fois-ci face au Portugal, meilleure attaque ex-æquo du Mondial qatari avec l’Angleterre (12 buts). Les Lions de l’Atlas doivent donc pour l’histoire gravir une nouvelle montagne, après la Belgique et l’Espagne. Le Maroc est le quatrième représentant africain dans l’histoire à atteindre le stade des quarts de finale d’une Coupe du monde. Mais systématiquement, lors des trois précédents, les sélections africaines n’étaient pas allées plus loin, ce qui ajoute à la frustration. En 1990, le Cameroun a perdu 3-2 face à l’Angleterre. En 2002, la génération dorée du Sénégal, emmenée par El Hadj Diouf, le regretté Bouba Diop ou encore l’actuel sélectionneur Aliou Cissé, s’est inclinée en prolongation face à la Turquie suite à 1 but en or. Cruel. Encore plus sûrement, en 2010, lors du premier Mondial disputé sur le continent, en Afrique du Sud, le Ghanéen Gyan Asamoah avait l’opportunité d’envoyer son équipe pour la 1ère  fois en demi-finale et ainsi vaincre le signe indien, mais le tir de l’attaquant a heurté la barre sur un penalty, dernière action d’une rencontre à rebondissements. Le Ghana sera éliminé par la suite aux tirs aux buts. À deux jours de cette cruciale rencontre, face à une équipe qui a, selon des observateurs le meilleur effectif de ce Mondial, les espoirs sont grands, mais la prudence de mise. Le Maroc représente également le monde, tel que rappelé par des joueurs marocains, et à l’applaudimètre dans les stades cela se ressent. C’est une nouvelle opportunité qui s’offre au continent africain d’aller plus haut. Quatre ans avant l’édition de 2026 et un nouveau format qui verra les équipes participantes passer de 32 à 48, avec 9 places directes pour l’Afrique au lieu de 5.

Boubacar Sidiki Haidara

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 02/02/2023
Voir tous les Hebdos
Edito
Par KODHO

Pour les humains et pour la planète

La 27ème édition de la Conférence annuelle des Nations unies sur le Climat, la COP27, s'est ouverte il y a quelques jours à Sharm El Sheikh, en Égypte. ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink Backlinks Checker backlink sales betpas restbet supertotobet mersin escort canlı bahis gaziantep escort Viagra 100 mg fiyat Kamagra Jel fiyat Cialis 20 mg fiyat kalpli sigara marlboro double fusion captain black tekirdağ escort balıkesir escort çanakkale escort

cialis eczane fiyatları

penis sertleştirici ilaçlar ve isimleri

penis sertleştirici hap çeşitleri

degra

lifta

viagra

kamagra jel

cialis fiyat

cialis

viagra fiyat

viagra

Ankara Escort Ä°zmir Escort Antalya Escort Samsun escort Ankara escort Antalya escort