Ligue 1 : Une reprise incertaine

Suspendu en mars, le championnat de football de Côte d’Ivoire (LONACI Ligue 1) est toujours en attente d’une reprise. Si l’espoir d’une poursuite de la compétition est de plus en plus incertain, les acteurs plaident pour un retour sur les stades.

Suspendu à l’étape de la 20ème journée en raison du coronavirus, avec le Racing Club d’Abidjan (RCA) dans la peau du leader et le Willamsville Athletic Club (WAC) d’Adjamé et Issia Wazi dans les habits de relégables, le championnat national de football de Côte d’Ivoire (LONACI Ligue 1) est toujours en attente d’une décision des dirigeants de la Fédération ivoirienne de football (FIF). L’espoir d’un retour sur les stades pour clore le championnat semble de plus en plus lointain. Une situation qui n’arrangera pas les clubs, encore moins les joueurs, qui pour certains broient du noir par manque de salaire.

Incertitudes  La réunion du 18 mai entre la Ligue professionnelle de football (LPF) et les clubs de Ligue 1 devait clarifier les choses et informer les uns et les autres, mais la montagne a accouché d’une souris. « Quant à la reprise du championnat, pour l’instant, elle n’est pas d’actualité tant que les mesures sanitaires sont maintenues. Le ministre des Sports a adressé un courrier indiquant que tous les évènements sportifs sont toujours annulés jusqu’à nouvel ordre. Nous nous en tenons aux dispositions arrêtées. On ne peut donc parler de reprise des compétitions », explique le Président Sory Diabaté. Mais, pour certains entraineurs, il faut que les compétitions reprennent et aillent jusqu’à leurs termes. « Nous, les sportifs, sommes les grands perdants parce que nous avons tout arrêté. Nous tirons le diable par la queue, on vit par rapport à nos réserves, qui s’épuisent. Je suis donc pour une reprise avec des mesures d’accompagnement, comme jouer devant des gradins vides. Il ne reste que six journées, en trois semaines, cela peut se faire », estime l’entraineur Gervais Rigo. Soutenu par le coach du FC San-Pedro, Jani Tarek, : « je ne souhaite pas que le championnat s'arrête définitivement. Ce serait dommage pour tous les clubs, qui ont consenti des efforts depuis le début de la saison. Les joueurs gagnent leur vie avec ce métier. Je crois que 50% de leurs salaires ne suffisent pas », clame le technicien tunisien.

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 16/05/2024
Voir tous les Hebdos
Edito
Par KODHO

Pour les humains et pour la planète

La 27ème édition de la Conférence annuelle des Nations unies sur le Climat, la COP27, s'est ouverte il y a quelques jours à Sharm El Sheikh, en Égypte. ...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink Backlinks Checker backlink sales betpas restbet supertotobet mersin escort canlı bahis gaziantep escort Viagra 100 mg fiyat Kamagra Jel fiyat Cialis 20 mg fiyat kalpli sigara marlboro double fusion captain black tekirdağ escort balıkesir escort çanakkale escort

cialis eczane fiyatları

penis sertleştirici ilaçlar ve isimleri

penis sertleştirici hap çeşitleri

degra

lifta

viagra

kamagra jel

cialis fiyat

cialis

viagra fiyat

viagra

Ankara Escort Ä°zmir Escort Antalya Escort Samsun escort Ankara escort Antalya escort