Le ministère de la constructon fait son bilan à mi parcours.

Le ministre de la Construction, du Logement, de l’Assainissement et de l’Urbanisme, Claude Isaac DE, a convié la presse nationale et les acteurs du secteur à un « Temps d’échanges » le 23 octobre au 20e étage de l’immeuble SCIAM au Plateau. Une rencontre qui a été l’occasion pour le ministre de faire le bilan de son action après 10 mois passés à la tête de ce département. Sur le foncier urbain le ministre a pointé du doigt l’état vieillissant des registres et la non numérisation des fichiers des usagers qui seraient à la base du retard accusé dans le traitement des demandes. Pour y faire face le ministère a entrepris dès le mois de janvier 2017 le processus de dématérialisation des registres domaniaux et guides villageois. Les résultats de ces premières actions sont déjà palpables avec la « reprise de la signature des actes depuis le mois d’avril et le traitement de 150 à 200 dossiers en moyenne par jour. Le ministère entend maintenir cette dynamique en poursuivant la politique de dématérialisation et de la simplification des procédures afin d’améliorer la qualité du service offert au public.

Les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre du programme présidentielle de logements sociaux se résument selon le ministre en la faible capacité technique et financière des promoteurs et la difficulté de financement du programme. La redynamisation de ce programme repose sur la maitrise de l’accès au foncier, une plus forte implication du secteur bancaire dans le financement du projet, le recours aux promoteurs internationaux ayant des références techniques et financières avérées, a indiqué Claude Isaac DE dans son exposé.

Le dernier volet de ces échanges a porté sur les questions d’assainissements de nos villes. Le développement rapide et non maitrisé des zones urbaines et les mauvais usages faits des réseaux et ouvrages de drainages sont à la base des problèmes rencontrés dans ce secteur. Le ministre entend prendre des mesures vigoureuses contre le phénomène en faisant libérer les zones à zones à risques, renforcer les sanctions pénales pour sanctionner les violations aux règles d’assainissement et aussi sensibiliser les populations autour de l’assainissement et du drainage…

MALICK SANGARÉ

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 16/11/2017
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Rendez-vous manqué !

Le maigre espoir de voir l’équipe nationale en Russie en 2018, lors de la Coupe du monde de football, s’est envolé à la 25ème minute du match contre le Mar...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité