Evaluation des grandes écoles: Les parents d’étudiants disent non

 

Suite à la publication de la dernière évaluation des établissements d’enseignement supérieur privé, l’Organisation des parents d’élèves et d’étudiants de Côte d’Ivoire(OPEECI) s’est fait entendre hier par la voix de son président. Pour Claude Kadio Aka, les résultats de l’évaluation n’ont pas respecté l’arrêté n° 0174 du 02 février 2007 instituant  le pilotage de l’évaluation des grandes écoles et universités privées. Ce qui, dit-il, entache la crédibilité des résultats. « Nous venons de prendre connaissance des résultats d’une évaluation qui date de 2018 qui ont été publiés depuis quelques jours. Cette évaluation s’est effectuée sans la participation de toutes les composantes tel que stipulé par l’arrêté, en l’occurrence, les associations des parents d’élèves et d’étudiants qui sont partie prenante, avec 4 membres au comité de pilotage et 5 dans les commissions d’inspection », s’est offusqué Claude Aka au cours d’une conférence de presse animée à Port-Bouët. A l’entendre, cette dernière évaluation n’est donc pas consensuelle et peut être sujette à suspicion. Pour l’OPEECI, seul sont valables en matière d’évaluation des grandes écoles et universités privés, les résultats de la dernière évaluation consensuelle qui a respecté les critères de l’arrêté dans toute sa composition. Et elle date du 3 décembre 2015. Mais ces résultats n’ont jamais été publiés. Paradoxalement, selon l’OPEECI, les établissements bien classés en 2015 figurent   au bas du classement dans la dernière évaluation. « En notre qualité de parents d’étudiants, nous allons mettre à la disposition de tous les nouveaux bacheliers, la liste des établissements qui ont eu de bonnes mentions au cours de cette évaluation de 2015. C’est cela qui constitue pour nous un baromètre fiable », s’est engagé Kadio Aka. Pour rappel, l’évaluation des établissements supérieurs en Côte d’Ivoire vise à garantir l’adéquation formation-emploi, à instaurer les bonnes pratiques dans les établissements privés d’enseignement supérieur et à mettre à la disposition des étudiants, des parents d’élèves et des partenaires du système éducatif, une liste d’établissements crédibles.

Raphaël TANOH

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 09/04/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par KODHO

Le monde s’effondre

La maladie à virus Covid 19 a réussi en moins de 4 mois à paralyser le monde entier. Elle est parvenue à rappeler aux hommes leurs limites dans leur capacité à...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité