Sécurité Privée: « Certaines multinationales nous imposent des prix en deçà du Smig» (André Sérikpa)

Le président de l’Union patronale des entreprises privées de sécurité et de transport de fonds, (UPESP – CI), André Sérikpa accusent des multinationales de leur imposer des bases tarifaires qui les obligent à ne pas pouvoir respecter le Salaire minimum interprofessionnel garanti (Smig) imposé par l’Etat de Côte d’Ivoire, qui est de 60.000 fcfa.

Dénonçant ces « mauvaises pratiques », André Sérikpa affirme que  « 70% de (leurs) clients refusent de s’aligner sur la décision du chef de l’Etat et (leur) imposent des prix en dessous ; d’où les difficultés des employeurs du secteur  à respecter les lois sociales ainsi que la convention interprofessionnelle ».

Le président de l’UPESP-CI, affirme  qu’ « en tenant compte  du transport  dans le district d’Abidjan, normalement un agent de sécurité devrait toucher entre 85.000 fcfa et  90.000 fcfa ».

« Les employeurs du secteur sont de bonne foi, mais nous butons contre les mauvaises pratiques de certaines multinationales  qui nous imposent des bases tarifaires ; surtout les sociétés des nationaux qui subissent sans aucune réaction du gouvernement » déplore M Séripka.

A l’entendre, cette corporation serait laissée pour compte. André Sérikpa regrette en effet qu’il n’y ait pas un «  mécanisme de  collaboration véritable pour asseoir une politique sécuritaire d’un commun accord » avec l’Etat.

«  Notre secteur devrait bénéficier d’une subvention de l’Etat comme les autres corps de métier, mais ces entreprises aujourd’hui aux mains des nationaux à 80% connaissent une véritable difficulté malgré la mission noble assignée à elle par l’Etat lui- même » déplore-il.

Aux dires de M Séripka, les sociétés privées de sécurité apportent « une contribution significative » à l’Etat de Côte d’Ivoire « dans sa politique et phase de l’émergence à l’horizon 2020 ». Une thèse  qu’il justifie par « les milliers » d’emplois et les « milliards »versés pour l’impôt et à la Caisse nationale de la prévoyance sociale (Cnps). 

 

Michèle Irié avec Tony Nahounoux

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 14/02/2019
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

L’Afrique a-t-elle tourné le dos aux putschs ?

Les coups d’État peuvent-il encore prospérer en Afrique ? Si l’armée zimbabwéenne a obtenu par force la démission de Robert Mugabe en 2017, les arch...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink panel bypass shell wso shell evden-eve-nakliyat hacklink satış hacklink paykasa hacklink hacklink satış hacklink panel hacklink al hacklink satis hacklink hacklink Google film izle porno porno izle porno seyret seks hikayeleri evden eve nakliyat istanbul evden eve nakliyat nakliyat nakliye