Enseignement Technique et formation Professionnelle : On planche sur les orientations stratégiques

Le lycée technique de Cocody abrite depuis le 16 novembre et ce jusqu’au vendredi 18 novembre le séminaire de validation du "Plan stratégique de la réforme de l’enseignement technique et de la formation professionnelle".

Pendant trois jours,  150 participants provenant des structures sous-tutelles du ministère de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle travaillent à l’élaboration de trois documents portant sur les principales reformes de l’Enseignement technique et la formation professionnelle en Côte d’Ivoire. Il s’agit de faire le diagnostic, puis d’indiquer les orientations stratégiques de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (ETFP) jusqu’ en2025. Cet atelier travaille, également,sur les plans d’actions qui intègreront les objectifs, les résultats escomptés, les mesures et activités à mettre en œuvre ainsi que le budget. De ces travaux sortiront, enfin des textes juridiques qui devront accompagner la mise en œuvre de cette réforme. Au finish, cet atelier devra permettre la mise à disposition d’un document consensuel, qui fera l’objet de présentation au gouvernement pour adoption.

Selon M. Paul Koffi Koffi, ministre de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, ce séminaire sanctionne les travaux que le gouvernement mène depuis plusieurs années avec ses partenaires. Et ce, en vue de formuler une stratégie de développement de l’enseignement technique et de la formation professionnelle. «Depuis notre arrivée, le Président de la République a demandé d’achever ce travail avant la fin de l’année. Et du  mois de mars à avril dernier, nous avons terminé les travaux, pour arriver aujourd’hui au terme de ce travail» a-t-il déclaré. Poursuivant, Paul Koffi Koffi, n’a pas manqué de remercier le secteur privé pour son appui financier, lequel reste essentiel pour la dynamique de développement de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle. Le ministre de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle a, pour terminer, annoncé l’acquisition d’un montant global de 226 727 250 883 de franc CFA pour la construction et l’équipement de 27 nouveaux établissements de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.

Pour sa part, M. Bruno Leclerc, directeur de l’Agence Française de Développement (AFD), représentant les partenaires techniques et financier du secteur Education-formation n’a pas caché sa joie quant au travail mené pour l’élaboration du plan stratégique de réforme. «Nous soutenons toute la dynamique de développement de l’accès et de l’offre d’enseignement technique et professionnel sur tout le territoire, avec l’engagement de plusieurs partenaires dans la construction et la réhabilitation des centres de formations, de lycées professionnels», a-t-il affirmé.

Anthony Niamké

 

 

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 18/10/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité