Appui : La Côte d'Ivoire booste sa recherche scientifique

Désormais en Côte d’Ivoire, les équipes de recherche peuvent compter sur un fonds de 500 millions FCFA que le gouvernement met à leur disposition afin de les appuyer dans leurs travaux.

Les questions de la santé, de l’agriculture de la sécurité et des technologies pourront désormais être plus approfondies par les équipes de chercheurs ivoiriens. Il en sera de même pour celles portant sur les substances naturelles et de protection de l’environnement, les mines et énergies, la gouvernance et la civilisation. Afin d’intensifier les travaux sur ces thématiques d’intérêt national et international, le gouvernement ivoirien a annoncé la mise du Fonds d’appui à la Recherche et à l’Innovation (FONARI) doté de 500 millions de FCFA.

Selon le Premier ministre Daniel Kablan Duncan, qui a livré cette information jeudi, il s’agit d’«un élément incitateur de l’Etat», en prélude à la mise en place prochaine d’un Fonds national pour la Science, la Technologie et l’Innovation. Pour l’heure, ce fond comprend trois programmes. A savoir, un Prix spécial du Président de la République de 80 millions FCFA, un Fonds d’appui à la Promotion de la femme enseignant-chercheur et chercheur de 120 millions, et enfin le Fonds d’appui à la Recherche et à l’Innovation (FARI) de 250 millions de FCFA.

Un ouf de soulagement pour le Pr Bakayoko-Ly Ramata, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, au vu de la faible part (moins de 0,35% du PIB), que la Côte d’Ivoire consacre au financement de la recherche scientifique, loin de 1% requis par l’Union africaine pour cet important secteur d’activité, moteur des pays développés. Pour Mme la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, ce fonds vient donc renforcer la vitalité des activités de recherche.

Une étape historique pour la recherche en Côte d’Ivoire, à en croire le Premier ministre, qui a saisi l’opportunité de cette annonce pour promettre que le gap de 1% du PIB sera atteint d’ici 2020, pour des services technologiques innovants, pour résoudre les problèmes socio-économiques tout en rehaussant la qualité des publications scientifiques des chercheurs ivoiriens.

 

Benoît TANOH

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 12/07/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Le printemps des bulldozers

En cette période de saison des pluies, il ne fait pas bon vivre à Abidjan pour ceux qui résident dans les quartiers précaires ou à risques. L’épé...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité