Dr Akomian Mobio : « Nous assistons à une formation au rabais »

Dans la cité du Poro, le campus est en ce moment en proie à des remous. Les enseignants et chercheurs réclament leurs arriérés de primes. Dr Akomian Mobio, Secrétaire général de la Coordination nationale des enseignants et chercheurs (CNEC) fait le point.

Où en êtes-vous avec la grève des enseignants à l’université de Korhogo ?

Ce lundi, nous attendions la décision de la présidence de l’université. Elle nous a finalement demandé d’harmoniser nos heures complémentaires au niveau de chaque département, afin qu’il n’y ait pas d’erreurs sur les montants à payer.

Cela doit prendre combien de temps ?

Nous avons jusqu’au 8 octobre pour terminer cet exercice. À la suite de cela, la CNEC ira exposer son point de vue à la présidence. L’étape suivante sera donc le payement des heures complémentaires.

Entre-temps, l’université est paralysée

Exactement. Nous avons prévu une assemblée générale le 12 octobre prochain pour décider s’il faut suspendre ou pas la grève.

La grève peut donc être prolongée

Oui, car le point le plus important est le payement des heures complémentaires. Une fois que nous aurons fait le point, si le payement ne suit pas nous aurons fait tout cela pour rien. Et les primes sont estimées à 204 millions de francs CFA.

Ce sont des sommes énormes. Croyez-vous que la présidence de l’université a les moyens de payer cela ?

Rien que pour les heures complémentaires, les vacations et autres, l’université reçoit un budget annuel de 900 millions. Elle a donc bel et bien les moyens de nous payer et nous allons faire en sorte que ce soit le cas. Parce que, dans les autres universités, les primes et les heures complémentaires ont été payées.

Au niveau des cours, il risque d’y avoir du retard

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a fait son chronogramme. L’année 2020 - 2021 doit débuter en décembre prochain. Et l’année 2019 - 2020 doit être achevée en octobre. Les cours ont été condensés en trois mois. Mais le pire est que dans ce nouveau chronogramme les travaux dirigés (TD) sont effectués comme des cours magistraux (CM). On regroupe les étudiants dans un amphi pour faire des TD. Ce sont des mégas CM et non des TD. La formation ne doit pas être négligée au bénéfice du calendrier. Nous assistons à une formation au rabais. En plus, la grève ne va pas arranger les choses.

Entretien réalisé par Raphaël TANOH

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 22/10/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

De la peur à la banalisation

La Côte d’ivoire compte aujourd’hui près de 20 000 cas confirmés de Covid-19, 18 000 malades guéris et moins de 120 décès. Avec un taux de létalité de 0,6% et un taux de guérison de 92%, la pandémie n...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité