Enseignement primaire: Près de 111 inspecteurs ont besoin de véhicules

En septembre 2016 la ministre Kandia Camara recevait les clefs de 16 véhicules offerts par le Programme d’urgence d’appui à l’éducation.

Alors que les résultats du Cepe sont satisfaisants dans leur ensemble (83 ,57%), le Mouvement pour l’union des enseignants de Côte d’Ivoire (Muneci), crie à l’injustice. Hier, son président, Abba Eban a dénoncé une injustice au niveau de Bonoua. A l’entendre, l’inspecteur de l’enseignement primaire de la circonscription Toui-Bi Irié Modeste, en poste depuis 2012-2013, a toujours caracolé en tête en termes de résultats scolaires. « Cette année encore Bonoua est en tête avec un taux de réussite de 90,44%. Mais depuis qu’il est en poste l’inspecteur n’a pas de véhicule de fonction. Pour sillonner les autres villages, il doit demander la voiture de collègues », explique Abba Eban. Ce qui, à l’entendre, ne récompense pas les efforts de l’inspecteur. Pis encore, d’après le président du Muneci, ce sont près de 111 inspecteurs de l’enseignement primaire sur 297 qui n’ont pas de véhicule de fonction aujourd’hui en Côte d’Ivoire. « Ce qui rend leur travail difficile. Il est temps de remédier à cela », plaide  Abba Eban. La plupart sont dans les zones reculées et ont besoin de moyens de déplacement. Une source au ministère de l’Education nationale de l’enseignement technique et de la formation professionnelle que nous avons interrogée sur la question, explique que 200 millions francs CFA sont dégagés chaque année pour doter les inspecteurs en véhicule. Mais cela reste visiblement insuffisant.

Raphaël TANOH

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 02/07/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité