Côte d'Ivoire : encore 4000 enfants victimes de la traite transfrontalière

En dépit des actions engagées, de nombreux enfants sont encore impliqués dans les pires formes de travail des enfants en Côte d’Ivoire  pays et dans la sous-région ouest Africaine. Selon la première Dame de Cote d’Ivoire,  une étude récente fait état d’environ 4000 enfants encore victimes de la traite transfrontalière en Côte d’Ivoire.  « Une situation préoccupante qui interpelle tous les acteurs et qui nécessite des actions encore plus vigoureuses » a  dit la première Dominique Ouattara  ce mardi 13 septembre indiquant à l’occasion de la signature d’une déclaration conjointe d’engagement entre les Premières dames du Ghana et de la Côte d’Ivoire en matière de lutte contre la traite transfrontalière et les pires formes de travail des enfants.

Une  signature de  déclaration d’engagement témoignant de  la  volonté de ses deux premières Dames à s’impliquer davantage sur la question. Pour la  ghanéenne, Dramani Nana Lordina pratique ’’répugnante’’ pour son pays le Ghana et son voisin la Côte d’Ivoire, selon un rapport des Nations Unies génère  plus de 32 milliards de dollars en Afrique où plus de 30 millions de personnes en sont encore victimes.

Ouakaltio Ouattara

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 15/11/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink satış evden eve nakliyat halı yıkama bmw yedek parça hacklink panel hacklink panel