Automédication : les recettes miracles d'internet

Des potions “magiques”, dont les Internautes ignorent les contreindications.

En l’espace de quelques années, Internet est devenu une plate-forme pour la promotion de recettes de santé à partir de produits naturels, qui auraient des vertus de guérison de certaines maladies réputées incurables. Les Ivoiriens en sont devenus friands.

Pour éviter ou guérir lecancer, la prostate, l’obésité, le diabète, la tension et bien d’autres pathologies,les internautes ont depuisquelques temps le choix entredifférentes recettes, dites miracle, qui leur sont proposéessur Internet. Face à cette offensive, certains Ivoiriens se sontlancés, avec une certaine frénésie, à la recherche de « potions magiques », à la faveur deleurs pérégrinations sur la toile.S’exposant, parfois, au danger.

La santé avant tout

C’est à 35 ans que Léontine Kra découvre son diabète. Trente ans plus tard, dans l’optique de vaincre ce mal pernicieux, cette retraitée dit avoir eu recours à toutes sortes de remèdes, sans suite. Finalement, c’est sur Facebook qu’elle découvrira une autre recette naturelle, à base de gombo, dont elle est persuadée de l’efficacité. Même son de cloche chez Bernard Yao. Cet hypertendu reste convaincu de l’efficacité des recettes que lui sont proposées sur la toile. « Depuis que j’ai connu la recette à base d’ail, ma tension est stable. Je n’ai plus besoin d’acheter de médicaments. Je me sens mieux », dit-il avec conviction. Ce que confirme, d’une certaine manière Johnson Kwasse, naturothérapeute, selon qui les recettes à base de produits naturels sont très efficaces et agissent très rapidement sur le mal.

Des risques encourus

Avec la cherté de la vie, l’accès aux soins et aux médicaments reste encore difficile pour certains Ivoiriens, ce qui les poussent vers ces recettes miracles. Et cette quête de la santé par l’automédication constitue quelque part un réel problème de santé publique. Diane Ehouman, cinquantenaire, avait eu recours à une recette découverte sur le web pour faire baisser son taux de glycémie. Conséquence, elle s’est vue hospitalisée après une crise d’hyperglycémie. Fréquents, ces cas sont déplorés par les professionnels de la santé. « Certains patients ne se rendent pas chez leurs méde- cins et se fient aux informations trouvées sur Internet. Ils procèdent à leur autodiagnostic et décident de leur traitement », dénonce Cynthia Aka, pharmacienne. Qui ajoute qu’un traitement inadéquat peut avoir des conséquences désastreuses sur la santé.

Anthony NIAMKÉ

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 15/11/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink satış evden eve nakliyat halı yıkama bmw yedek parça hacklink panel hacklink panel