153 migrants ivoiriens de retour de la Libye.

De nombreux enfants non accompagnés et plusieurs femmes enceintes  parmi les 153 migrants accueillis  le jeudi 1er février par le ministre Ally Coulibaly et la ministre Mariatou Koné, de la Solidarité, de la femme et de la protection de l’enfant à l’aéroport Félix Houphouët Boigny.

C’est la première opération de l’année 2018 qui concerne 153 ivoiriens, ce qui  porte à 1357 au total des migrants rapatriés depuis un an déjà par le gouvernement ivoirien. Pour  le ministre Ally Coulibaly, cette opération est menée avec le soutien financier de l’Union Européenne (UE), à travers le Fonds fiduciaire et l’OIM. Il a salué la présence de la Mme la ministre de la Solidarité pour la prise en charge de nombreux enfants qui sont arrivés parmi les migrants. « Certains n’ayant pas de parent, il va falloir s’en occuper. C’est la réalité », a-t-il été ému.

Il a poursuivi en indiquant que la Côte d’Ivoire continuera de rapatrier les ivoiriens qui sont en détresse en Libye et ailleurs dans le monde. « Tout le long de l’année, par vagues successives, nous allons procéder au retour de nos compatriotes qui vivent dans des situations extrêmement difficiles », a-t-il soutenu avant de révéler que   « la plupart de ceux qui sont de retour aujourd’hui, étaient en détention dans les 42 centres qui ont été identifiés ».

Concrètement, a fait savoir  le ministre Ally Coulibaly, après leur rapatriement, le plus important c’est l’insertion   des jeunes et femmes dans le tissu socioéconomique. Pour y arriver, le ministre de l’intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur  mise sur  l’appui des partenaires  tels que l’union européenne à travers le fonds fiduciaire. La ministre de  la Solidarité a pour sa part,exprimé sa  compassion face à ce drame qui touche l’Afrique depuis plusieurs années.  Sur les cas des femmes enceintes et 22 enfants, elle a rassuré sur leur prise en charge immédiate. « Nous allons les prendre en charge. Les femmes enceintes vont être conduites immédiatement à l’hôpital, les enfants vont être placés dans des institutions afin qu’ils puissent bénéficier de chaleur familiale et qu’ils puissent aller à l’école. La prise en charge sera totale grâce à l’appui de nos partenaires », a déclaré la Ministre Mariatou Koné.

Un autre vol  de migrants est attendu le 19 février prochain,avec son bord  256 migrants. Il faut noter que la Cote d’ivoire a organisé à ce jour dix vols de rapatriement de migrants en provenance de la Lybie.


Sercom ministère

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 13/12/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Pacte mondial sur la migration, et après ?

Le Pacte mondial sur la migration des Nations unies, qui a soulevé les critiques des nationalistes et des partisans de la fermeture des frontières, a été formellement appro...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité