Pénurie d'attiéké : Le District d'Abidjan à la rescousse

Le gouverneur du District autonome d'Abidjan, Robert Beugré Mambé, a annoncé lors d’une réunion de « crise » à l'Hôtel de ville, des mesures visant l’accroissement de la production du manioc et l’augmentation du nombre d'usines de production d'attiéké pour palier les pénuries, selon un communiqué de la Direction de communication.

Pour atteindre ses objectifs, le District d'Abidjan devrait signer dans quelques jours, « une convention avec le Conseil régional du Bélier, (à Yamoussoukro, dans le centre du pays), zone fertile et propice à la culture d'un type de manioc qui a l'avantage de produire rapidement surtout de gros tubercules ». Cette matière première étant la base du produit dérivé qui est l’attiéké.

Il a en outre prévu de mettre à la « disposition des producteurs de manioc d’Abidjan, des fertilisants bio et des boutures issues des dernières trouvailles (des) laboratoires (…), centres et instituts de recherche ». Des unités de production d'attiéké devraient aussi être implantées dans « le périmètre abidjanais » afin d’en augmenter le nombre.

Ces mesures interviennent à la suite de la hausse du prix de l’attiéké qui sévit à Abidjan depuis des semaines du fait de la pénurie de cette denrée mondialement connue qui est très prisée en Côte d’Ivoire.

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 20/02/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

2020 et alors ?  

Alors que s’égrènent les derniers jours de l’année 2019 et que pointent à l’horizon,  les premières lueurs du très attendu 2020, o...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité