Youssouf Soumahoro, Imam de la base militaire de Lokodjoro : « Le Maoulid est une fête controversée »

Alors que les Ivoiriens s’apprêtent à célébrer l’anniversaire de la naissance du prophète Mahomet dans la nuit du 19 au 20 novembre, Youssouf Soumahoro revient sur les interprétations qui entourent cette fête.

La célébration du Maoulid aura lieu dans la nuit du 19 au 20 novembre prochain. Quel sens lui donner ?

Il faut savoir que le Maoulid est une fête musulmane qui célèbre la naissance du prophète Mahomet (Paix et salut sur lui). Elle se fête le 12  Rabia al Awal, troisième mois de l'année musulmane. On retrouve cette célébration presque chez tous les musulmans, mais elle ne fait pas vraiment partie des fêtes sacrées. La première trace de célébration du Maoulid date de l'an 362 de l'Hégire. C’est une fête populaire, édifiante, joyeuse et charitable. Certains théologiens pensent que cette célébration est à classer dans les « innovations religieuses » mais d'autres l’estiment tout à fait légitime. Il incombe à tous les musulmans, et au-delà à toutes les créatures, de se réjouir de cette naissance, qui est une miséricorde pour l’univers.

La célébration de cette fête est assez controversée. Quel est votre avis ?

De nombreux savants ont donné leur avis concernant les bienfaits du Maoulid. Dans une fatwa (avis juridique) célèbre, l’Imam As-suyutî écrit: « célébrer l’anniversaire de la naissance du Prophète pour se réunir, réciter des passages du Coran, raconter les histoires concernant la naissance du Prophète et les signes qui l’ont accompagnée, servir de la nourriture, sont une bonne innovation. Celui qui y participe recevra une récompense, parce que cela implique de vénérer le Prophète et d’exprimer de la joie pour son honorable naissance ». Pour sa part, Ibn Taymiyya considère que « même s’il n’y avait aucune raison pour célébrer le Maoulid, il n’y aurait aucune raison contre sa célébration ». Les avis divergent sur la question.

De nombreux cadres vont au village pour la célébrer. Est-ce que cette fête ne perd pas de son sens au fil des ans ?

La célébration ne perd pas son sens malgré tout cela. Parce qu’après ou avant la fête, les rencontres et les réunions pour le développement du village se tiennent.  Beaucoup y vont pour rencontrer la famille ou se retrouver.

Comment célébrer le Maoulid convenablement ?

Le Maoulid doit être célébré de façon pieuse, sur le plan spirituel. Il faut le fêter en parlant de la biographie du Prophète. On peut aussi faire des dons pour son amour.

Entretien réalisé par Raphaël TANOH

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 21/03/2019
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle « Génération sacrifiée » ?

Dans les premières heures du multipartisme, l’école avait été utilisée afin de maintenir la pression sur les dirigeants. Les élèves et étu...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink panel bypass shell wso shell evden-eve-nakliyat hacklink satış hacklink paykasa hacklink hacklink satış hacklink panel hacklink al hacklink satis hacklink hacklink Google film izle porno porno izle porno seyret seks hikayeleri evden eve nakliyat istanbul evden eve nakliyat nakliyat nakliye