Livraison au bureau : pratique mais sain ?

Se restaurer au bureau, une joie pour certains travailleurs.

Ces dernières années, une nouvelle activité a vu le jour à Abidjan. Il s’agit de la livraison de plats dans les bureaux, un service de proximité censé simplifier la vie des travailleurs.

Il est midi et c’est l’heure de la pause. Simples agents de bureau, cadres, ou même chefs d’entreprise, chacun se dépêche pour trouver un espace non loin de son lieu de travail afin de se restaurer. Chose pas toujours évidente, surtout lorsqu’il y a une pile de dossiers à traiter avant la fin de la journée.

Livraison sur place

C’est pourquoi de nombreux restaurateurs ont développé des services de livraison au travail. Pour cela, ils présentent le menu du jour par SMS, comme le fait Odile Gueu, restauratrice à Cocody-Angré. Certains ont recours à leur page Facebook, sur laquelle les clients peuvent passer commande. Quant au paiement, il se fait, à la livraison ou de façon mensuelle, après avoir souscrit un abonnement, une stratégie pour fidéliser les clients. Les prix sont de 500 francs CFA pour un plat d’attiéké au poisson frit, ou un riz à la sauce. Pour les grillades,poulet et poisson, il faut débourser 2 500 francs CFA. À ce prix, ils ne sont pas nombreux dont le budget permet de tenir le mois.

La qualité en question

« Les plats sont succulents et surtout bien présentés», estime Fabrice Miessan, employé dans une entreprise à Marcory. Lui a choisi ce service pour l’hygiène, la qualité des mets proposés et la ponctualité des livreurs. Larissa Gnamien, commerciale dans une entreprise de la place, se fait livrer des plats au bureau pour éviter d’ingérer des germes pathogènes liés à la mauvaise hygiène dans certains « petits maquis». Mlle Ouangrey, employée à « Oscars Gourmet», jointe au téléphone, assure que sa structure a obtenu une autorisation en bonne et due forme: « Nous avons le macaron délivré par les services d’hygiène publique. Et nous offrons un service de qualité à nos clients qui se disent toujours satisfaits». Cela ne semble pas être le cas de tous les prestataires, car certains clients se plaignent parfois de produits avariés, qui ont provoqué des indigestions.

Anthony NIAMKÉ

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 15/11/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink satış evden eve nakliyat halı yıkama bmw yedek parça hacklink panel hacklink panel