Violent affrontement entre la police et les étudiants

« Tant que les droits d’inscriptions physiques ne sont pas supprimés nous continuerons de manifester », a déclaré le mercredi 13 septembre, le secrétaire général de la fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI), Assi Fulgence Assi, suite aux échauffourées qui ont lieu entre étudiants et policiers,  dans les cités universitaires de Cocody, notamment la cité rouge et Mermoz.

En effet, les étudiants de la Fesci qui entendaient déloger les élèves des établissements publiques et privés, suite aux frais d’inscriptions supplémentaires imposés aux parents d’élèves en cette rentrée scolaire, ont été violemment réprimés par les forces de l’ordre. Pour l’heure, aucun bilan n’a été communiqué, mais l’on annonce plusieurs blessés du côté des étudiants.

Malick Sangaré

 

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 18/10/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité