Fermeture du CHU de Yopougon : « Une décision salutaire »

La réfection du CHU de Yopougon coutera 50 milliards de FCFA.

Prévue pour dans quelques semaines, la fermeture du Centre hospitalier de Yopougon durera 36 mois. En attendant, les travailleurs se préparent à quitter les lieux. Pkan Mouty, Président de la Mutuelle des agents du CHU, explique leurs attentes.

La fermeture du CHU de Yopougon a été confirmée et est prévue pour les semaines à venir. Comment le personnel vit-il cela ?

C’est une bonne nouvelle pour le personnel du CHU de Yopougon, car c’est ce que nous avons toujours voulu. Vous vous souvenez de la manifestation des travailleurs du CHU qu’il y a eu ici fin 2018 pour dénoncer les conditions de travail ? Nous avions demandé alors la fermeture du CHU pour rénovation. Nous avions dénoncé l’état des bâtiments, qui tombent en ruines, de services entiers paralysés et surtout la santé des travailleurs, menacée. Il y a eu plusieurs rencontres, avec notamment la Direction générale du CHU de Yopougon et le ministère de la Santé et de l’hygiène publique. Ce sont toutes ces rencontres qui ont abouti à la fermeture du CHU pour ces travaux de rénovation.

Pendant ce temps, que deviendra le personnel du CHU ?

Le personnel a été redéployé. Certains dans des structures sanitaires à Abidjan et d’autres à l’intérieur du pays. Ce redéploiement durera le temps des travaux de réhabilitation. Après, chacun pourra regagner son poste.

Vous aviez notamment dénoncé des cas de contamination par l’amiante parmi les travailleurs. Est-ce avéré ?

Nous l’avons indiqué : il y a bel et bien eu contamination par l’amiante de certains travailleurs, qui en sont morts. Nous avons demandé aux autorités de mener leurs enquêtes car ce sont des situations qui peuvent s’étendre sur parfois 20 ans. Mais certains travailleurs ont bel et bien été exposés à l’amiante.

Le CHU de Yopougon gère des milliers de malades par jour. Que deviendront-ils?

Le gouvernement a établi un programme de relais, de sorte que les hôpitaux de proximité s’occuperont de ces malades. Vous avez entre autres l’hôpital général d’Abobo, le CHU d’Angré, l’ex PMI de Yopougon, le CHU de Treichville, etc.

Vu la capacité du CHU de Yopougon, pensez-vous que ces structures pourront faire face à la demande ?

Tout est prévu dans ce sens. Du moins nous l’espérons. Le CHU d’Angré a une grande capacité. S’il est à 100% de ses possibilités, il peut absorber le nombre de malades. Le CHU de Treichville est également très grand.

Propos recueillis par Raphaël TANOH

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 02/07/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité