L’ONG « Cœur de femmes » voit le jour

La grande famille des Organisations non gouvernementale (ONG) ivoiriennes connaît désormais un nouveau membre. Et pas des moindres, puisque cette ONG s’est donnée pour crédo de valoriser les droits de la femme dans la société. Il s’agit de l’ONG « Cœur de femmes » dont la mission première est de mettre en avant la femme au cœur du développement par la reconnaissance de ses droits, tout en mettant en relief les difficultés qui sont les siennes.

Le samedi 5 septembre, les membres de cette ONG se sont réunis à Abidjan pour définir les grandes lignes et élaborer la marche à suivre pour les actions qui seront menées.

« Nous avons mis en place cette ONG parce que nous estimons qu’il y a beaucoup à faire. Des luttes ont été menées pour l’émancipation de la femme, pour la défense de ses droits et nous ne pouvions pas rester en marge de toutes ses femmes qui ont pris à bras le corps, le combat de la femme. Cette ONG veut donc promouvoir la femme pour veiller à ce que son éducation soit totale et absolue, son autonomisation, son insertion sociale », explique la coordonnatrice générale de l’ONG « Cœur de femmes », Dabé Lohoré Princia épouse GRAH.

Pour elle, la femme ne doit plus être vue comme un instrument de procréation mais plutôt comme la solution pour une société durable. Pour cela « Cœur de femmes » va investir le terrain, notamment les zones rurales et même dépasser les frontières nationales pour prêter main forte aux femmes. « Nous n’allons pas être une ONG qui va se contenter de rester dans les bureaux à Abidjan », soutient Mme GRAH.

Sensibilisation des enfants déscolarisés, assistance aux femmes, sensibilisation pour la scolarisation de la jeune fille, aide à l’autonomisation de la femme, sont quelques actions qui seront menées par l’ONG « Cœur de femmes » dont le leitmotiv est « la femme est le cœur de la société, si elle fonctionne bien, la société se portera comme un charme ».

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 17/09/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

De la peur à la banalisation

La Côte d’ivoire compte aujourd’hui près de 20 000 cas confirmés de Covid-19, 18 000 malades guéris et moins de 120 décès. Avec un taux de létalité de 0,6% et un taux de guérison de 92%, la pandémie n...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité