Des ivoiriens à l’école de Martin Luther King

  Lors d’une conférence-débat ce 26 avril au Centre Andrew Young à Abidjan, le Président du Réseau des Organisations de la Société civile ivoirienne pour le Contrôle citoyen de l’action publique (ROSCI-CCAP), a dit que « La Côte d’Ivoire doit mettre en œuvre une politique de promotion de la Non-violence qui mette à contribution divers acteurs politiques et sociaux.’’ Julien Fernand Gauze d’appeller le gouvernement ivoirien au renforcement du dialogue politique avec les principales forces vives de la nation pour favoriser la préservation de la paix publique en Côte d’Ivoire.

La rencontre était placée sous le thème, « 50 ans après sa disparition, comment la Côte d’Ivoire pourrait-elle tirer profit du message de non-violence de Martin Luther KING ? Ce thème s’inscrit dans le cadre de la commémoration du 50e anniversaire de l’assassinat de Martin Luther KING, le 4 avril 1968, à Memphis (dans le Tennessee).

Pour la co-animatrice de la conférence, Eugénie ODEHOURI KOUDOU, « pour éviter de tomber dans l'escalade de la violence, il faut revenir aux valeurs morales et initier des campagnes de sensibilisation sur les réseaux sociaux et les médias. » La membre fondatrice du GERDDES AFRIQUE - Groupe d'Etudes et de Recherches sur la Démocratie et le Développement Economique et Social, propose de « mettre en place, un code de bonne conduite et un dispositif réglementaire des ONG neutres.’’

Pour sa part, Julien Fernand GAUZE a appelé la classe politique ivoirienne à renoncer à la violence, comme moyen d’expression des désaccords politiques.

Ces échanges avaient pour objectif d’identifier les défis à relever pour l’intégration de la non-violence dans les actions citoyennes des communautés et de la société civile tant au niveau social que politique. Ils visaient également à contribuer au renforcement de la paix et de la cohésion sociale en Côte d’Ivoire en mettant notamment l’accent sur les enjeux du combat de Martin Luther King pour la protection des droits des personnes vulnérables dans le pays. Le pasteur baptiste noir de 39 ans a été une figure phare du mouvement en faveur des droits civiques des Noirs-Américains.

Cette conférence-débat a été organisée par l’USACI – US ALUMNI COTE D’IVOIRE - l’Association ivoirienne des Alumni des programmes américains, en collaboration avec l’Ambassade des Etats – Unis en Côte d’Ivoire.

Elle a notamment connu la participation des Ministères ivoiriens de la Solidarité et de la Jeunesse, de la Commission Nationale de l’UNESCO, de l’UNESCO ainsi que des Responsables et leaders de partis politiques et d’Organisations de la société civile ivoirienne.

Par ailleurs, un concours d’éloquence a été lancé à l’attention des élèves qui pourront réciter par cœur le célèbre poème de Martin Luther KING intitulé: I HAVE A DREAM.

 

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 17/05/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Plaidoyer pour nos hôpitaux !

Alors que cette semaine nous nous intéressons à la politique des soins gratuits, la mort d’une enseignante à l’hôpital de la commune de Koumassi est venue remett...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité