UGTCI : le camp Adeh Mensah réclame les clés

Après quatre ans de conflit judiciaire suite au congrès de septembre 2012 qui a vu l’élection de Joseph Ebagnérin à la tête de l’Union générale des travailleurs de Côte d’Ivoire (UGTCI), le camp Adé Mensah a présenté le 19 juillet une décision de la Cour suprême à la presse. Datée du 12 mai 2015, elle annule le 8ème congrès de l’UGTCI, donnant les pleins droits à Adé Mensah, élu depuis le 7ème congrès, pour présider aux destinées de cette centrale syndicale. « Que chacun se soumette à l’exécution de cette décision de la plus haute juridiction», a commenté Suzanne Vléi, secrétaire générale adjointe de l’UGTCI tendance Adé Mensah.

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 22/02/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Signaux dangereux !

Il y a peu, la petite ville d’Azaguihé, scindée géographiquement en deux avec d’un côté les autochtones et de l’autre les allogènes, nous off...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité