UGTCI : le camp Adeh Mensah réclame les clés

Après quatre ans de conflit judiciaire suite au congrès de septembre 2012 qui a vu l’élection de Joseph Ebagnérin à la tête de l’Union générale des travailleurs de Côte d’Ivoire (UGTCI), le camp Adé Mensah a présenté le 19 juillet une décision de la Cour suprême à la presse. Datée du 12 mai 2015, elle annule le 8ème congrès de l’UGTCI, donnant les pleins droits à Adé Mensah, élu depuis le 7ème congrès, pour présider aux destinées de cette centrale syndicale. « Que chacun se soumette à l’exécution de cette décision de la plus haute juridiction», a commenté Suzanne Vléi, secrétaire générale adjointe de l’UGTCI tendance Adé Mensah.

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 24/05/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Plaidoyer pour nos hôpitaux !

Alors que cette semaine nous nous intéressons à la politique des soins gratuits, la mort d’une enseignante à l’hôpital de la commune de Koumassi est venue remett...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité