SYSTEME DE SURVEILLANCE DES FORETS : La Côte d’Ivoire s’aligne sur les standards internationaux en matière de REDD+

Créer un cadre d’échange entre les acteurs clés de la gestion et du suivi des forêts pour affiner la méthodologie de cartographie des forêts à Haut Stock de Carbone (HCS), c’est l’objectif de l’atelier qui s’est tenu ce Jeudi 6 décembre 2018 au Secrétariat Exécutif Permanent de la REDD+ à Abidjan, avec les parties prenantes du projet.

L’approche Haut Stock de Carbone (HCS) constitue un outil pour la planification de l’aménagement du territoire qui prend en compte la capacité des forêts pour le stockage de carbone, la protection de la biodiversité, ainsi que les droits et moyens de subsistance des communautés locales. Elle contribuera à la mise en place d’une agriculture zéro déforestation car elle permet de différencier les terres dégradées, potentiellement propices à l’établissement de plantations et de cultures, des zones forestières nécessitant d’être protégées. Cette approche est constituée de 2 phases : la première consiste à identifier les zones de forêts en utilisant une combinaison d’images satellite et de données de terrain et la deuxième permet de faire les analyses pour identifier les forêts à haut stock de carbone selon la superficie, la forme et la connectivité des parcelles. L’approche a été testée dans la région de la Mé et la principale recommandation qui émane de cet atelier est d’adapter les paramètres de superficie et de connectivité en fonction du contexte de la Côte d’Ivoire.

Par ailleurs, les mêmes parties prenantes avaient eu une première séance de travail le Mercredi 26 Septembre 2018, dans les bureaux du Secrétariat Exécutif Permanent REDD+. Des techniques innovantes d’acquisition et de traitement des données satellites à partir du cloud y ont été présentées.

Ces travaux s’inscrivent dans le cadre des activités du système national de surveillance des forêts, l’un des instruments de la REDD+.

Une série d’ateliers visant à faire valider et adopter les méthodologies de Mesure, Notification et vérification des activités REDD+ sont prévues en Côte d’Ivoire avec l’appui de l’ONU REDD et de la Banque mondiale. Ils permettront aux professionnels du secteur de produire des résultats harmonisés et ainsi respecter les principes et exigences internationales en matière de REDD+ notamment la cohérence et la comparabilité des données.

La prochaine étape consistera à réaliser la cartographie des forêts à Haut Stock de Carbone à l’échelle nationale.

Plusieurs experts nationaux, représentants les parties prenantes nationales impliquées dans les thématiques liées à la cartographie de l’occupation du sol ont pris part aux travaux. Il s’agit notamment des universités et centres de recherches (CURAT, IGT, CNF), l’Administration (Ministère des Eaux et Forêts, SODEFOR, OIPR), le BNETD et le CNTIG.

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 10/01/2019
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

L’Afrique a-t-elle tourné le dos aux putschs ?

Les coups d’État peuvent-il encore prospérer en Afrique ? Si l’armée zimbabwéenne a obtenu par force la démission de Robert Mugabe en 2017, les arch...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink panel bypass shell wso shell evden-eve-nakliyat hacklink satış hacklink paykasa hacklink hacklink satış hacklink panel hacklink al hacklink satis hacklink hacklink Google film izle porno porno izle porno seyret seks hikayeleri evden eve nakliyat istanbul evden eve nakliyat nakliyat nakliye