Front social : Ce que Aouélé Aka a promis aux syndicats de la santé

Le directoire de la Coordisanté était devant ses membres ce samedi pour faire le point des négociations avec le ministre.

Un samedi plein d’espoir pour la Coordination des syndicats du secteur de la santé (Coordisanté). Les 13 syndicats qui constituent cette organisation ont égrené ce samedi les premiers points de satisfaction concernant les 29 points de revendication  soumis au nouveau ministre de la Santé et de l’hygiène publique, Dr Aouélé Aka. Débuté le 31 juillet dernier, les discussions se sont achevées ce vendredi, a indiqué Boko Kouaho, le porte-parole de la Coordisanté. C’était au cours d’une assemblée générale (AG) organisée au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Yopougon. Selon M. Kouaho, le ministre a convenu avec eux de réformer les mutations des agents de l’Institut de cardiologie d’Abidjan (ICA), du district sanitaire de Zouan-hounien et du district sanitaire de Toumodi. En d’autre termes, d’après le porte-parole de la Coordisanté, Dr Aouélé Aka a décidé d’annuler les mutations abuses dont plusieurs de leurs camarades ont été victimes. Autre point sur lequel les discussions ont été concluantes: l’accord du ministre d’exprimer auprès de son homologue de la Fonction publique, « les besoins en personnels de santé, dans le cadre de l’organisation en 2018, du concours professionnel d’accès au nouvel emploi d’inspecteurs de soins infirmiers du grade A4, pour 50 infirmiers et sages-femmes spécialistes du grade A3 ». Ces besoins seront également exprimés dans le cadre de l’ogranisation cette année du concours professionnel d’accès au nouvel emploi d’auxiliaires de santé du grade C3 pour 320 aides-soignants du grade C1. Et enfin, dans le cadre de l’organisation en 2019, des concours professionnels des ingénieurs des services de santé du grade A4, avec augmentation du nombre de postes. C’était des points auxquels la Coordisanté tenaient, d’après Boko Kouaho. Le ministre, selon le directoire de cette organisation, signera ces accords dans les jours à venir, après le consentement de l’AG. Plusieurs ateliers sur notamment le curricula de l’INFAS, les primes d’intéressement annuel du personnel soignant sont prévus. Il a aussi été décidé de mettre en place un cadre de concertation entre le ministère de la Santé et de l’hygiène publique et la Coordisanté. Les 100 et 150 points d’indices, l’indemnité de logement, la revalorisation de la prime d’intéressement, etc., qui sont d’ordre financier, seront traité dans le cade de concertation, a souligné le porte-parole de la Coordisanté. Kangouté Maïmouna, qui fait partie du directoire de la Coordisanté a notamment énuméré les 29 points de revendication de la structure et promis qu’aucun de ces points ne sera écarté. L’espoir du personnel de la santé c’est de voir ces points entrer en application dès 2019. Vu la bonne volonté du ministre de discuter avec les syndicats de la santé, ces derniers ont donc décidé de prolonger leur préavis de deux mois. La prochaines assemblée générale de la Coordisanté est donc prévue le 06 octobre prochain afin d’analyser les acquis.

Raphaël TANOH

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du //01/01/1967
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

L’Afrique a-t-elle tourné le dos aux putschs ?

Les coups d’État peuvent-il encore prospérer en Afrique ? Si l’armée zimbabwéenne a obtenu par force la démission de Robert Mugabe en 2017, les arch...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité

hacklink panel bypass shell wso shell evden-eve-nakliyat hacklink satış hacklink paykasa hacklink hacklink satış hacklink panel hacklink al hacklink satis hacklink hacklink Google film izle porno porno izle porno seyret seks hikayeleri evden eve nakliyat istanbul evden eve nakliyat nakliyat nakliye