Broyages du cacao : La Côte d’Ivoire en tête

En attendant les résultats d’Asie, les tendances du broyage de cacao au troisième trimestre 2019 sont très diverses. Alors qu’ils augmentent considérablement en Côte d’Ivoire, les continents européen et Nord-américain sont touchés par des chutes parfois vertigineuses et l’Amérique du Nord observe ses plus bas résultats depuis 2009. Le broyage de cacao y a diminué de 7,4% par rapport à la même période l’année dernière d'après les données de la National Confectioners Association (NCA). Des entreprises aux États-Unis, au Canada et au Mexique ont déclaré avoir broyé 119 004 tonnes (t) de cacao, soit le niveau le plus bas enregistré au troisième trimestre depuis 2009.

C’est également le cas Europe où le broyage a chuté de 0,1 % par rapport à la même période en 2018 et s’établit à 362 940 t, souligne l'Association européenne du cacao. Il est à noter qu’en Allemagne, le broyage a chuté de 2,7 % par rapport à l’an dernier et se fixe à 103 332 t, d’après le syndicat allemand de la confiserie, le BDSI.

Les broyages des principaux producteurs de Côte d'Ivoire ont augmenté de 8,3% à la fin septembre et s’établissent à 547 000 t de fèves (contre 505 000 l’année dernière) pour une capacité totale de 712 000 t, d'après les données de l'association des exportateurs GEPEX la semaine dernière.

L'objectif du gouvernement ivoirien est que le secteur privé transforme au moins 50 % de la production ivoirienne et a mis en place en 2017, pour ce faire, une incitation fiscale. En août dernier, le Groupe Cargill annonçait que l’usine Micao portera ses capacités de broyage de 110 000 t à 170 000 t afin de devenir la plus grosse usine de transformation de cacao au monde.  Il y a un an, Ivory Cocoa Products (ICP) prévoyait une nouvelle usine d’une capacité de 32 000 t à Abidjan à l’horizon. En mars dernier Barry Callebaut inaugurait une nouvelle usine et Sifca Coop déclarait en juin dernier ses projets de transformation de 50 000 t à Abidjan.

Ouakaltio OUATTARA

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 24/09/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

De la peur à la banalisation

La Côte d’ivoire compte aujourd’hui près de 20 000 cas confirmés de Covid-19, 18 000 malades guéris et moins de 120 décès. Avec un taux de létalité de 0,6% et un taux de guérison de 92%, la pandémie n...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité