Tourisme et htellerie : Les affaires marchent bien ! | Journal d'Abidjan

Tourisme et htellerie : Les affaires marchent bien !

Abidjan a accueilli le 26 juin dernier, la premire Confrence sur linvestissement touristique et htelier Africain.

il y a 7 ans, personne naurait pari sur des perspectives aussi bonnes. Mais le secteur touristique de Cte dIvoire se porte comme un charme et entrane dans son boom celui de lhtellerie.

.

Depuis 2012, l’hôtellerie respire la santé en Côte d’Ivoire. Selon des chiffres émanant du ministère du Tourisme, entre 2012 et 2014, 141 milliards de francs CFA ont été investis dans la construction de 238 nouveaux hôtels. En plus, il faut noter les investissements du groupe hôtelier français Accor, à hauteur de 24 milliards francs CFA, dans le développement de ses établissements à Abidjan. Carlson Rezidor a injecté pour le Radisson Blu près de 25 milliards de francs CFA. D’autres établissements de luxe, comme Seen Hôtel au Plateau et l’Azalai Hôtel à Marcory, sont venus grossir le lot, portant le nombre d’établissements hôteliers que compte le pays à plus de 2 000.

Selon le ministère du Tourisme, environ 17 000 visites touristiques enregistrées en 2017 dans le pays. Un grand bond en avant ! Et ce n’est pas prêt de s’arrêter. C’est dans cette effervescence que s’est tenue le mardi 26 juin la première Conférence sur l’investissement touristique et hôtelier Africain (CITHA), à Abidjan. Une rencontre qui a réuni plus de 150 experts venus des quatre coins du monde. Le pays, qui jouit d’une capacité de 39 030 chambres, n’a pas boudé son plaisir. Pour Germain Aphing-Kouassi, Directeur de cabinet du ministre du Tourisme, la Côte d’Ivoire, le Nigéria et l’Angola détiennent à eux trois le plus grand nombre de projets, sur les 365 de constructions d’hôtels en Afrique lancés en 2016 par les plus grands groupes internationaux, Hilton, Accor et le groupe Sheraton. Avec un littoral long de 530 kilomètres, une végétation luxuriante et une biodiversité très riche, la Côte d’Ivoire, d’après Germain Aphing-Kouassi, ira loin tant qu’elle sera soutenue. Et ce n’est pas Hélène Templier, Directrice générale déléguée de Proparco, qui dira le contraire. Elle a réaffirmé le soutien sans faille des investisseurs aux pays africains. Proparco, qui s’inscrit dans le financement et l’accompagnement du secteur hôtelier, soutient déjà le 1er groupe hôtelier de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) : le groupe Azalaï. Que ce soit au Sénégal, au Mali, ou au Niger, Proparco a financé et continue de financer de nombreux projets. À côté, Radisson Hôtel Group veut étendre aussi sa toile. Ewan Garnier, Directeur du développement Afrique Subsaharienne du groupe, a montré pendant le CITHA la grandeur de ses ambitions.   

Raphaël TANOH

 

LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 13/09/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle gnration

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité