Aboubacar Bakayoko : Pour l’industrialisation de l’agriculture

Le rêve de tous les pays à vocation agricole comme la Côte d’Ivoire est de pouvoir passer de l’étape de la production à la transformation de leurs produits. Et déjà de jeunes entrepreneurs, comme Aboubacar Bakayoko, s’installent sur ce filon en proposant leurs solutions pour l’industrialisation du pays.

Aboubacar Bakayoko a eu le nez creux en misant il y a 4 ans sur un secteur qui est en pleine expansion aujourd’hui. Depuis 2017, la Côte d’Ivoire est le premier pays producteur de noix de cajou au monde et entend s’impliquer davantage dans la transformation locale de ce produit. Nombreux sont les producteurs qui continuent de décortiquer l’anacarde à la main, chose qui leur prend beaucoup temps et leur cause d’énormes pertes, en qualité et quantité. Pour y remédier, le Directeur général de la Société des travaux d’ingénierie et de consultance (SOTIC) a mis sur pied une décortiqueuse moderne, conçue et fabriquée en Côte d’Ivoire, qui offre les mêmes garanties de solidité et de productivité que les machines importées. « Nos machines ont un rendement de 25 kilos par heure, contre une dizaine quand c’est fait à la main. En outre leur travail est de meilleure qualité et n’enregistre que 3% de pertes contre près de 50% pour une production manuelle », explique-t-il.

Vendues 2 millions de francs CFA l’unité, ces machines sont le produit-phare de l’entreprise, qui a un chiffre d’affaires annuel de près de 2 milliards. À côté de sa décortiqueuse, la SOTIC propose d’autres machines destinées au monde agricole, comme le « calibreur de noix de cajou », qui facilite le tri des graines, évitant ainsi cette tâche fastidieuse aux agriculteurs.

Aboubacar Bakayoko veut promouvoir un label made in Côte d’Ivoire, avec des machines fabriquées à 100% sur le territoire ivoirien par une main d’œuvre locale. Hormis les moteurs de ses décortiqueuses, qui sont importés d’Europe, tout le reste du dispositif est conçu et monté sur place. Une grosse fierté pour le patron de la seule entreprise d’Afrique subsaharienne qui développe des machines de transformation de la noix de cajou.

Malick SANGARÉ

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 18/10/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité