Élevage : Moussa Dosso s’enquiert des réalités du terrain

En vue d’être plus proche des réalités de son département, le, le ministre des ressources animales et halieutiques, Moussa Dosso a effectué, le lundi 18 novembre, une visite terrain de quelques fermes à Bingerville et du site qui accueille le Salon de l’Agriculture et des Ressources Animales (SARA 2019). Une visite en compagnie des Docteurs Traoré Moussa et Amatcha Lepry

Première étape, la ferme laitière « Nouvelle Normandia » de Charles Emmanuel Yacé. Une ferme spécialisée dans l’élevage de bovins de race. Des races obtenues à partir d’insémination entre diverses espèces de bovins et qui produisent autour de 800 litres de lait par jour.

La visite s’est prolongée au Centre de Formation du PADECI. Un centre, destiné à la formation des éleveurs de bovins, et qui s’était spécialisé dans l’insémination artificielle et la promotion de l’élevage. Autrefois équipé, ce centre produisait du lait destiné à la vente. Aujourd’hui les capacités du centre étant réduites, il ne possède que 9 bêtes. Dans ce centre le ministre a souhaité comprendre la politique de financement des jeunes intéressés par l’élevage. Après les explications que lui a donné Dr Traoré Moussa, le Ministre Moussa Dosso a tenu à faire savoir aux responsables du centre de formation du PADECI, qu’il est important d’être clair et précis avec les jeunes, lorsqu’on leur propose un projet. « Leur maturité politique fait qu’ils n’acceptent pas qu’on leur dise des choses, ou leur fasse des promesses sans le tenir. Toute chose qui pourrait les rendre violents » a prévenu le ministre Dosso.

Toujours à Bingerville, la 3ème étape de la visite a été la ferme de volaille de Serge Oulaï. Ce jeune avec 800 pondeuses, produit 17 plateaux d’œufs par jour. Une production qui lui rapporte un bénéfice de 4000 Fcfa par jour, après toutes ses dépenses journalières, liées à son activité d’élevage. Lors de son entretien avec le ministre des ressources animales et halieutiques, Monsieur Oulaï a expliqué avoir pris un prêt de 2 millions de Fcfa avec une connaissance pour son activité. Un montant qu’il promet de rembourser sur la période impartie à savoir une (01) année d’ici février 2020.

Enfin, la visite du Ministre des Ressources Animales et Halieutiques s’est achevée au site du SARA 2019. Sur la route de l’aéroport Félix Houphouët Boigny. Monsieur le Ministre Moussa Dossa est allé s’enquérir de l’avancement des travaux avant l’ouverture du Salon. Une visite guidée par la commissaire générale du SARA, Djénébou Condé Touré accompagnée de plusieurs de ses collaborateurs. Moussa Dosso s’est fait expliquer les dispositions prévues pour rendre le site de l’exposition agréable. Le Ministre a traduit aux membres du comité d’organisation et à la presse que ce Salon devrait permettre à la Côte d’Ivoire d’acquérir le savoir-faire de certains pays en matière d’élevage, rappelant sa mission, celle de réduire considérablement les exportations du pays en matière de viandes et de poissons.

Ange-Stéphanie DJANGONE

 

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 20/02/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

2020 et alors ?  

Alors que s’égrènent les derniers jours de l’année 2019 et que pointent à l’horizon,  les premières lueurs du très attendu 2020, o...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité