Hévéa : Un premier trimestre en berne

La dégradation des cours mondiaux du caoutchouc et des volumes vendus lors du premier trimestre 2018 a eu pour conséquence une chute de 31% du chiffre d’affaires de la Société africaine de plantation d’hévéas (SAPH), filiale du groupe SIFCA. Des ventes qui se sont élevées à 28 781 millions de francs CFA contre 41 960 millions au 1er trimestre 2017, marquant une chute abrupte du résultat net, qui plonge de 87%, soit de 648 millions de francs CFA contre  4 986 millions sur la même période en 2017. La SAPH, cotée en bourse, a rendu publics ces chiffres et indiqué que « la régression du chiffre d’affaires du caoutchouc de 13 396 millions de francs CFA par rapport à celui de mars 2107 s’explique principalement par l’effet combiné de la baisse du prix moyen de vente de 25%, avec un impact valeur de 10 064 millions francs CFA, et de la baisse des volumes vendus de 11%, pour  3 332 millions FCFA ». Une baisse des volumes de ventes qui devrait être seulement temporaire, car elle est surtout imputable à la congestion portuaire qui a provoqué des retards dans les expéditions, observe la SAPH. Toutefois, notent les administrateurs de la société, la prudence reste de mise pour 2018, car « l’incertitude du marché oblige à observer une attitude prudente sur les projections jusqu’à la fin de l’année ».

Christian GNEZELE

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 06/12/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

Nouvelle génération

Ce n’est pas la première fois que le Président Ouattara lâche les mots « nouvelle génération ». Mais, après avoir ouvert la porte a...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité