La principale Vice-présidente adjointe du MCC en Côte d’Ivoire pour promouvoir le Compact

 

La principale Vice-présidente adjointe du MCC, Kyeh Kim, est à Abidjan cette semaine afin de mettre en exergue les prochaines étapes importantes dans la mise en œuvre du Compact MCC de la Côte d’Ivoire. Madame Kim prendra part à la cérémonie de signature d’un accord complémentaire au programme Compact de Côte d’Ivoire, le Program Implementation Agreement (PIA), conjointement avec le Ministre des Finances, Adama Koné.

Le PIA marque une étape importante qui intervient après la signature du Compact par le Directeur des opérations Jonathan Nash et le Président Alassane Ouattara, le mois dernier.

Pendant sa visite, Madame Kim  devrait rencontrer des ministres qui sont au centre des projets du Compact, notamment le Secrétaire Général, le Ministre du Transport, le Ministre des Infrastructures Économiques, le Ministre de l’Éducation Nationale et de l’Enseignement Technique, le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, le Ministre de l’Économie et des Finances, et le Secrétaire d’État chargé du Budget et du Portefeuille de l’État. Ils discuteront des prochaines étapes dans la mise en œuvre du Compact.

 

Madame Kim présentera également la nouvelle mission résidente du MCC en Côte d’Ivoire, comprenant M. Mahmoud Bah, Directeur résident pour la Côte d’Ivoire, et Mme Laura Rudert, Directrice résidente adjointe pour la Côte d’ivoire. M. Bah et Mme Rudert travailleront comme représentants américains du MCC durant la mise en œuvre du Compact. Ils travailleront aux côtés du Comité national de coordination de Côte d’Ivoire afin de mettre en place le Millennium Challenge Account (MCA) Côte d’Ivoire, l’entité d’exécution du programme Compact.

 

Le Compact de la Côte d’ivoire, d’un montant de 524.7 millions de dollars pour une période de cinq ans, a été développé conjointement par le MCC et le gouvernement de Côte d’Ivoire afin de faire face aux obstacles majeurs à la croissance dans le pays : la faible disponibilité des travailleurs qualifiés et les défis liés au transport des biens et des personnes, particulièrement à Abidjan, la capitale économique du pays.

 

Le projet employabilité et productivité va accroitre l’accès à l’éducation et à l’enseignement secondaires, et soutenir la construction de près de 84 nouvelles écoles secondaires. À travers un partenariat public-privé, un nouveau modèle d’éducation et de formation technique professionnelle permettra le développement des compétences recherchées. Cela permettra également au gouvernement de mitiger les disparités entre hommes et femmes, en améliorant les résultats des filles dans le système éducatif.

 

Les investissements du MCC dans le domaine du transport sont destinés à faciliter les échanges commerciaux, ouvrir de nouveaux marchés de biens et créer de nouvelles opportunités d’affaires. Le projet de transport d’Abidjan réduira le coût du transport et améliorera l’efficacité des entreprises par la réhabilitation des routes à l’intérieur et autour de la zone portuaire ainsi que l’amélioration de la gestion et de l’entretien des routes.

 

Ouakaltio OUATTARA

 

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 18/01/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

La saison des tangos …

Ils ont tous baissé le ton d’un cran, sans que cela ne soit synonyme d’un abandon des ambitions à quelque deux petites années de l’échéance de 2020...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité