Sucre : L’UE apporte une aide

L'Union européenne (UE) a décidé d’apporter un appui budgétaire de 29 millions de dollars pour la relance de la filière sucre ivoirienne. Le site 2 de la Sucrerie africaine de Côte d’Ivoire (SUCAF - CI) est la résultante du partenariat « toujours dynamique » entre la Côte d'Ivoire et l'UE pour la mise en œuvre du Programme de relance de la filière canne à sucre sur quatre complexes. Il a démarré en 2007 et s'achèvera en 2020 avec une subvention directe à l'Association des industries sucrières de Côte d'Ivoire (AIS - CI). Les axes majeurs du programme sont l'appui à la canne villageoise, l'extension des parcelles, la construction de pistes, la dotation en équipements agricoles, l'organisation des producteurs, la réhabilitation et la réalisation d'infrastructures sociales et l'assainissement. Il a permis l'amélioration des conditions de vie et de travail des planteurs. La SUCAF - CI, créée en 1997 à la suite du programme de restructuration et de privatisation du secteur sucrier ivoirien, filiale du groupe français SOMDIAA depuis 2010, a pour objectif de produire 125 000 tonnes de sucre d’ici 2023, selon son Directeur général adjoint, Jean-Pierre Champeaux, 25 000 de plus qu'en 2018 - 2019 (100 479 t). Ses deux sucreries sont à Ferkessédougou, dans le Nord, à proximité du Burkina Faso (80 km) et du Mali (110 km). Ferké 1 produit du granulé blanc et du sucre morceau, tandis que Ferké 2 produit du granulé roux. Une superficie sous cannes évaluée à 14 600 ha est répartie entre les deux sites.

Ouakaltio OUATTARA

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 27/02/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

2020 et alors ?  

Alors que s’égrènent les derniers jours de l’année 2019 et que pointent à l’horizon,  les premières lueurs du très attendu 2020, o...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité