Marcel Yao : Une autre façon de commercialiser le vivrier

Mettre à la disposition de la population des produits de bonne qualité à des prix accessibles, grâce à des moyens modernes, notamment le e-commerce, tel est l’objectif de Marcel Yao, fondateur de l’entreprise Atrê Marché. Elle est en pleine phase de développement et tente d’écrire les plus belles pages de la commercialisation du vivrier à travers les TIC.

Mettre à la disposition des populations ivoiriennes des produits vivriers frais, importés et locaux, en toute saison, tel est l’objectif majeur que s’est fixé Atrê Marché. Une start-up mise sur pied en 2015 par l’entrepreneur ivoirien Marcel Yao. « Atrê Marché » est une plateforme de e-commerce qui facilite l’accès aux produits vivriers vendus sur les marchés ivoiriens et dans les grandes surfaces sans avoir à se déplacer. La plateforme présente plus de 400 produits frais, secs, fumés et même congelés, céréales, crustacés, épices, farines, feuilles, fruits, huiles, jus, légumes, poissons, etc. « Atrê Marché prend le soin de sélectionner ses produits avec sérieux et rigueur, afin de garantir aux clients la meilleure qualité », explique Marcel Yao, précisant qu’en cas de qualité ou de quantité estimée insuffisante, la commande peut être refusée par le client. L’entreprise procédera aux remplacements de ces produits dans les heures qui suivent.

Âme d’entrepreneur Avant de monter sa start-up, Marcel Yao était, depuis son plus jeune âge, débrouillard. Il a fait ses premières armes dans la commercialisation de divers produits, dont des friandises et des produits vivriers comme l’ananas, les œufs, etc. Après de brefs passages dans la photographie, l’infographie et l’industrie de la papeterie et ses métiers connexes, il grandit en expérience et décide finalement en 2015, avec l’émergence du e-commerce en Côte d’Ivoire, d’asseoir son entreprise. Les difficultés, il en a connu, mais Marcel Yao se réjouit de figurer aujourd’hui parmi les entrepreneurs ivoiriens précurseurs de ce type de services. S’il propose plus de 400 produits pour satisfaire sa clientèle, il prévoit de revoir ce nombre à la hausse et de développer sa logistique, pour répondre de façon efficiente à des besoins sans cesse croissants.

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 14/01/2021
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Le « New deal »

Le « New deal »

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a une nouvelle fois plaidé mardi pour un « New deal » au niveau international et un nouveau co...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité