Nestlé va réduire sa chaine d’approvisionnement cacaoyère

L’entreprise agroalimentaire Nestlé a décidé de réduire sa chaine d’approvisionnement en cacao produit dans les forêts protégées de la Côte d’Ivoire et du Ghana, pour une estimation de 120 000 exploitations cacaoyères. Cette mesure, selon l’entreprise, fait suite à la pression des consommateurs et des gouvernements afin d’obtenir un cacao d’origine durable. Déjà, 3 700 exploitations situées dans ces forêts ont été retirées de la chaine d’approvisionnement grâce à des coordonnées GPS et la société prévoit d’ici octobre prochain de terminer la cartographie de l’ensemble de sa chaine d’approvisionnement directe (elle affirme avoir cartographié 75% de ses 120 000 exploitations cacaoyères partenaires dans les deux pays), puis visera un approvisionnement en cacao 100% durable de ses confiseries d’ici 2025. La Côte d’Ivoire et le Ghana produisent les deux tiers du cacao mondial, duquel Nestlé s’approvisionne à hauteur de 80%. L’entreprise a en effet débuté la cartographie de sa chaine d’approvisionnement suite aux engagements pris dans le cadre de l’initiative Cocoa and Forests (CFI), conclue pour mettre fin à la déforestation des pays lors de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques en 2017. Un accord signé par la Côte d’Ivoire, le Ghana et 24 sociétés de négoce, parmi lesquelles on retrouve Ferrero, Lindt, Mondelez, Olam et Cargill. « Nos actions tiennent compte de la nécessité d'équilibrer la protection des forêts et les moyens de subsistance des communautés », souligne Alexander von Maillot, responsable de la confiserie chez Nestlé.

Anthony NIAMKE

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 28/05/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

L’après coronavirus

La crise inédite résultant de la pandémie du coronavirus devrait inciter les acteurs du monde globalisé à jeter les bases d’un « nouvel ordre mondial &ra...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité