Reprise post-Covid-19 : L’Afrique de l’Ouest et le pari de la jeunesse

L’Afrique de l’Ouest doit miser sur les jeunes comme réservoir de main-d’œuvre pour accélérer la reprise économique après la pandémie de Covid‑19, recommande la Banque africaine de développement dans ses « Perspectives économiques régionales pour l’Afrique de l’Ouest 2020 ».

La forte croissance de la population jeune en Afrique de l’Ouest offre un réservoir de main-d’œuvre, d’intérêt stratégique, qui peut être mis au service de l’emploi et de la croissance économique, malgré la pandémie de Covid-19 qui dévaste le continent et l’économie mondiale, explique la BAD dans un rapport présenté virtuellement par son bureau régional en Afrique de l’Ouest.

Lendemains meilleurs Compte tenu des effets de la pandémie de Covid-19, la croissance économique en l’Afrique de l’Ouest, prévue à 4% en 2020 (après 3,6% en 2019), devrait accuser une contraction de 2% en 2020 et pourrait chuter de 4,3% dans le cas de figure le plus défavorable, indique le rapport. Il souligne que les pays dépendants du pétrole et du tourisme pour les devises étrangères et les recettes fiscales devront notamment faire face à une réduction de leur marge budgétaire et à un plus grand déséquilibre de leurs comptes extérieurs, ce qui contribuera à une augmentation de la dette publique. Le rapport avance des recommandations pour la mise en place de politiques permettant de faire face à cette diminution et pour commencer à inverser les tendances actuelles. Le rapport 2020, intitulé « Le développement des compétences et de l’éducation pour former la main-d’œuvre de demain », met en exergue les développements enregistrés dans la région et analyse les répercussions de la pandémie de Covid19 sur les pays ouest africains. Bien qu’ils aient amélioré leurs taux de scolarisation depuis 2000, les chiffres de maintien scolaire restent faibles, les résultats dans les sciences, technologies, ingénierie et mathématiques étant particulièrement médiocres. Cependant, la demande pour ces qualifications progresse et définira le marché du travail, dans le cadre de la révolution technologique à venir. Selon le rapport, un mauvais classement dans l’Indice de capital humain, qui mesure la mobilisation du potentiel économique des habitants d’un pays, aura des retombées sur la capacité de la région à embrasser la 4ème révolution industrielle (4IR). Le rapport appelle aussi les pays de la région à renforcer leurs systèmes de santé et à augmenter les fonds destinés à former et à équiper les agents de santé, qui sont en première ligne face à la Covid-19.

Yvan AFDAL

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 06/08/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

Le cas Floyd

Trayvon Martin ? Décédé ! Eric Gardner ? Décédé ! Michael Brown ? Décédé !  Atatiana Jefferson, J...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité