Égypte - Côte d’Ivoire : Réchauffement des relations

La Côte d’Ivoire et l’Égypte sont en phase de relancer leur partenariat économique vieux de plusieurs années.

Les 11 et 12 avril 2019, le Président de la République arabe d’Égypte, Abdel Fattah Al-Sissi effectuera une visite officielle en Côte d’Ivoire. Au menu, un réchauffement de la coopération économique entre les deux pays.

L’invitation du Président Alassane Ouattara à effectuer une visite à Abidjan avait été traduite au Président de la République arabe d’Égypte, Abdel Fattah Al-Sissi, en 2018. Le Vice-président Daniel Kablan Duncan avait à cet effet effectué le déplacement au Caire, où il avait été reçu par le Président Al-Sissi au palais Itehadya de Heliopolis afin d’obtenir l’accord de ce dernier. La visite aura lieu les 11 et 12 avril, dans un contexte où l’Égypte, qui a pris les rênes de l’Union Africaine après le Rwanda, envisage de « dépoussiérer plusieurs dossiers ».

Booster les échanges Dans la perspective de cette visite officielle, les ministres des Affaires étrangères de Côte d’Ivoire et d’Égypte ont travaillé sur la redynamisation de la Grande Commission mixte ivoiro-égyptienne, dont la dernière session remonte à mars 1998. Fin décembre 2018, l’Égypte était le 50ème client et le 35ème fournisseur de la Côte d’Ivoire au niveau des échanges commerciaux. Ils sont très faibles entre les deux pays, bien qu’ils entretiennent depuis plus de 40 ans de très bonnes relations diplomatiques. Même s’il est le pays africain le plus attractif, les relations économiques entre l’Égypte et les autres pays d’Afrique, notamment la Côte d’Ivoire, reste marginales. « Depuis toujours, il y a un problème de mentalité côté égyptien. Ils ne se considèrent pas comme des Africains », confie un diplomate, qui explique l’Égypte préfère désormais se tourner vers les pays arabes hors du continent, contrairement aux années flamboyantes de sa diplomatie africaine, sous Boutros Boutros-Ghali. Expert économique égyptien, le Dr Cherif Al Khoreibi se dit confiant du fait que son pays soit sur une bonne lancée pour augmenter ses activités économiques avec la Côte d’Ivoire, parce que les expériences passées ont été un réel succès. Comme par exemple la « Foire d’Égypte », qui se tient chaque année à l’initiative de la société Al Nasr et la construction du pont de Jacqueville par la société Arab Contractor. Pour lui, la meilleure façon d’accroitre les échanges commerciaux entre pays africains est de privilégier les salons et conférences d’affaires, afin de permettre aux opérateurs économiques de se rencontrer et de nouer des partenariats. Cette visite sera l’occasion pour les hommes d’affaires égyptiens de présenter leurs expertises et produits dans les domaines de l’industrie médicale, de la porcelaine, du BTP, etc.

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 28/05/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

L’après coronavirus

La crise inédite résultant de la pandémie du coronavirus devrait inciter les acteurs du monde globalisé à jeter les bases d’un « nouvel ordre mondial &ra...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité