Indice Mo Ibrahim 2017 : La Côte d’Ivoire réalise un bond

La Côte d’Ivoire réalise un bond au classement de la 11ème édition de l’Indice Mo Ibrahim de la gouvernance en Afrique (IIAG) publié ce lundi 20 novembre 2017 à Dakar, au Sénégal, par la fondation Mo Ibrahim. Le pays obtient un score de 54,2 sur 100 en gouvernance globale et se classe au 20e rang sur 54 pays en Afrique. Un score supérieur à la moyenne africaine  qui est de 50,8 et à la moyenne régionale pour l’Afrique de l’Ouest qui s’élève à 53,8.

Dans le détail, la Côte d’Ivoire réalise son meilleur score dans la catégorie Sécurité et État de droit (58,9), et son score le plus faible dans la catégorie Développement économique durable (50,0). Le meilleur score de sous-catégorie du pays - qui « a affiché des signes de  Progression accélérée  en matière de gouvernance globale sur les cinq dernières années »  et se situe en Sécurité nationale à 82,7 quand son  score le plus faible reste le secteur rural avec 39,).

La Côte d’Ivoire a progressé au total en matière de Gouvernance globale au cours de la dernière décennie (tendance moyenne annuelle de +1,40), avec une accélération de la progression sur les cinq dernières années (tendance moyenne annuelle de +2,05) », note l’IIAG.

Aussi les rapporteurs précisent-ils que  les progrès réalisés en Côte d’Ivoire en matière de Gouvernance globale au cours de la dernière décennie résultent de l’amélioration de l’ensemble des quatre catégories : Sécurité et État de droit (tendance moyenne annuelle de +1,82), Participation et Droits Humains (tendance moyenne annuelle de +1,50), Développement économique durable (tendance moyenne annuelle de +0,99) et Développement humain (tendance moyenne annuelle de +1,31).

Une performance  saluée par Mo Ibrahim, fondateur et président de la Fondation Mo Ibrahim, qui indique que l’Indice 2017 montre  que la gouvernance globale continue de progresser sur le continent africain, avec  40 qui  pays affichent une progression conséquente en termes de Gouvernance globale ces dix dernières années.

Dans la seconde moitié de la décennie, 18 d'entre eux, correspondant au total à 58 % de la population du continent, notamment la Cote d’Ivoire, le Togo, le Maroc, la Namibie, le Nigeria et le Sénégal, réussissent même à accélérer le rythme, permettant ainsi au continent d’atteindre en 2016 son meilleur score depuis 2000 (50,8 sur 100) explique Mo Ibrahim.

Au niveau du continent, précise –t-il cependant,  le rythme annuel moyen d’amélioration de la Gouvernance globale a ralenti ces cinq dernières années notamment au Rwanda, au Ghana et en Ethiopie. Pour les pays comme Maurice, le Cameroun, Djibouti, le Congo ou l’Angola, sur la seconde partie de la décennie, c’est le basculement vers le déclin quand la situation déjà préoccupante empire sur la même période en Libye, en République centrafricaine, au Ghana, au Mozambique en Mauritanie.

 

Ouakaltio OUATTARA

À LIRE AUSSI

L’Hebdo - édition du 18/01/2018
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Ouakaltio OUATTARA

La saison des tangos …

Ils ont tous baissé le ton d’un cran, sans que cela ne soit synonyme d’un abandon des ambitions à quelque deux petites années de l’échéance de 2020...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité