Fadiga Karamoko : Une seconde vie pour les cartouches d’encre

Grâce à la start-up dont il est le fondateur, Fadiga Karamoko a créé une solution d’impression inscrite dans une économie circulaire. Nverse est spécialisé dans la collecte et le recyclage de cartouche d’encres usagées et la commercialisation de cartouches d’encre remanufacturées.

Titulaire d’un BTS en finance, comptabilité et gestion d’entreprise, Fadiga fait de la recherche et développement en techniques de remanufacture de cartouches d’encre usagées depuis la classe de terminale. Grâce à sa persévérance, la start-up Nverse a vu le jour en 2010. Elle a été officialisée en août 2016, avec une double vocation : participer activement à la réduction des déchets et à la sauvegarde de l’environnement et créer des emplois locaux durables pour des personnes en difficulté d’insertion professionnelle.

Rien ne se perd... Selon le startuper, « les clients stockent les cartouches vides dans des bacs dédiés. Une fois collectées, elles sont triées pour suivre 2 filières possibles. En priorité, elles seront remanufacturées. Chaque cartouche est démontée et tous les éléments inspectés et nettoyés. Les pièces usées ou endommagées sont réparées ou remplacées. Chaque cartouche est re - remplie et ré - assemblée pour ensuite retourner sur le marché. Quand les cartouches sont trop abîmées, elles sont démantelées en séparant chaque matière (cuivre, poudre, plastiques…). Tous les composants seront alors soigneusement triés et réintroduits dans un circuit industriel comme matières premières secondaires ». « Chaque cartouche laser remanufacturée préserve l’environnement d’environ 1,5 kg de déchets. 100 000 cartouches recyclées représentent 9 599 kg d’aluminium et 40 tonnes de plastique ».

Nombreuses distinctions

Fadiga est lauréat du prix Industrie de la Business plan competition de la CGECI Academy en 2016 et du premier prix COFINA tremplin challenge en 2017. Il est également lauréat du projet Prodije de la CGECI financé par la BAD. Son programme Colecycle soutient la démarche Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) de Côte d’Ivoire. Il compte être leader dans son domaine dans les 10 années à venir dans la sous-région. Pour cela, il s’appuie sur une équipe de 6 personnes qui s’étoffera au fur et à mesure de l’expansion des activités.

Marie-Brigitte KOMONDI

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 19/11/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

De la peur à la banalisation

La Côte d’ivoire compte aujourd’hui près de 20 000 cas confirmés de Covid-19, 18 000 malades guéris et moins de 120 décès. Avec un taux de létalité de 0,6% et un taux de guérison de 92%, la pandémie n...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité