Noix de cajou : Abidjan siège du Conseil international consultatif

Premier producteur mondial de noix de cajou, avec un peu plus de 711 000 tonnes, la Côte d’Ivoire a été désignée le 12 novembre pour abriter le siège du Conseil international consultatif du cajou (CICC), l’organisation des pays producteurs et consommateurs de cette noix. Une volonté exprimée par les délégations africaines présentes au Salon international des équipements et des technologies de transformations de l’anacarde (SIETTA) en novembre 2014 et réaffirmée lors de la première réunion des acteurs et partenaires du cajou tenue à Accra le 15 avril 2016. Cet instrument se veut être au service de tous les pays producteurs, consommateurs et / ou concernés par l’économie de la filière cajou et compte neuf membres. Créé le 18 novembre 2016 à Abidjan, au cours de la deuxième édition du SIETTA, le CICC comprend deux organes permanents (le Conseil des ministres et le Secrétariat exécutif) et trois organes non permanents (la Conférence scientifique, la Commission pour la promotion et le développement du secteur privé et le Collège pour la production agricole). Il regroupe 10 pays africains: Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Ghana, Guinée Bissau, Guinée Conakry, Sénégal, Tanzanie et Togo. La production de noix de cajou est en constante progression, de 10% par an en moyenne. La production africaine représente environ 60% du volume mondial et constitue plus de 90% de l’offre sur le marché international de noix brute.

 

À LIRE AUSSI

APPELS D'OFFRES
L’Hebdo - édition du 19/11/2020
Voir tous les Hebdos
Edito
Par Raphael Tanoh

De la peur à la banalisation

La Côte d’ivoire compte aujourd’hui près de 20 000 cas confirmés de Covid-19, 18 000 malades guéris et moins de 120 décès. Avec un taux de létalité de 0,6% et un taux de guérison de 92%, la pandémie n...


Lire la suite
JDF TV L'actualité en vidéo
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal d'Abidjan et recevez gratuitement toute l’actualité